Sommeil des jumeaux et si on se disait tout !

Alors il n’y a pas de secret les bébés dorment beaucoup les trois premiers mois (plus de 16h par jour) mais ne dorment pas longtemps. Cette étape est incontournable mais sacrément fatigante ! Et même si elle est nécessaire il n’y a pas de raison (hors RGO, coliques et autres problèmes physiologiques évidemment) que cela dure trop longtemps. Alors disons nous tout !

Quelles astuces peuvent contribuer à un bon sommeil des jumeaux et des parents ? Toutes ses possibilités ne vous conviendront peut-être pas à vous de piocher dans ces bons conseils de parents.

sommeil jumeaux

Trouver un rituel de coucher. Dès les premières semaines vous pouvez créer de bonnes habitudes afin que vos bébés comprennent que l’heure de dormir approche. Un bain apaisant, un temps calme sans stimulation, une berceuse et plus tard une histoire, rapidement à reconnaître le signal de l’heure du coucher.

Marquer le jour et la nuit. Pour que bébé trouve ses repères il faut qu’il comprenne la différence entre le jour (sortie, bruits dans la maison, lumière…) et la nuit (lumière tamisée pour le changer, maison calme, pas de stimulation …)

Synchroniser les bébés. Évidemment il est essentiel de respecter le rythme et le bien être de vos deux bébés mais en essayant autant que possible de les coucher en même temps ou presque vous aurez du temps pour dormir et vous serez plus détendue. Sans réveiller un bébé qui dort vous pouvez stimuler légèrement le deuxième s’il était sur le point de se réveiller.

Identifier les signes de fatigue. Si vous attendez trop longtemps pour coucher bébé alors qu’il est fatigué il aura plus de mal à s’endormir. Étonnant et pourtant !

Le laisser s’endormir seul. S’il est fatigué et qu’il apprend à s’endormir seul il ne sera pas surpris de se réveiller à l’endroit où il s’est endormi.

Tenir bon. Ne foncez pas dans la chambre au moindre pleur d’endormissement. Très tôt bébé est capable de s’endormir seul faites lui confiance. Ce n’est pas lui rendre service que de l’endormir systématiquement dans vos bras. Rassurez le s’il pleure mais laissez lui l’occasion de trouver ses propres repères

Découvrir emmaillotement. Emmailloter les bébés c’est vieux comme le monde comme idée et pourtant cela marche très bien pour certains bébés. Certains se sentent en sécurité et cela les apaisent, d’autres n’apprécient pas du tout. Couverture miracle Red Castle, Ergobaby Oxybul, Swaddle Up… A tester avec prudence car tous les spécialistes ne sont pas unanimes.

Créer un cocon. Différentes marques proposent des cocons, des nids ergonomiques (coconababy RedCaslte, Doomoo Babymoov…), le bébé retrouve le confort de l’uterus et se sent rassuré

Coucher ses jumeaux  dans le même lit. Les jumeaux ont passés neufs mois l’un à côté de l’autre, ils peuvent être rassurés par le contact et l’odeur de l’autre.

Être patient. Ben oui, c’est eux au final qui choisiront du moment où ils dormiront longuement !

Rester zen. Alors là, plus facile à dire qu’à faire mais les enfants sont des éponges, si vous êtes stressés ils le seront aussi, si vous arrivez à rester zen ils seront plus détendus.

Penser à son propre sommeil. Vous devez aussi penser à votre propre sommeil, vous relayer, vous faire aider, dormir quand les enfants dorment …

parentsdejumeaux sommeil

Garder des bonnes habitudes. Même en grandissant ils auront besoin d’un rituel de coucher, de rythmes réguliers, d’être rassuré.

Les faire aimer dormir. Dormir ne doit jamais être une punition, le lit n’est pas un lieu tabou au contraire c’est un nid douillet où il est agréable d’aller.

Retrouvez le témoignage des parentsdejumeaux blogueurs :

#RdvTeamMultiples

Sophie Jumeauxandco

Maman de trois enfants dont des jumeaux, créatrice du blog jumeauxandco ainsi que de la boutique pardeuxcestmieux.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Notre recommandation Poussettes doubles :Notre recommandation Poussettes doubles :
Notre recommandation Accessoires JumeauxNotre recommandation Accessoires Jumeaux
Ils parlent de nous Ils parlent de nous