Anne-Claire Buffa, Diététicienne Nutritionniste répond aux questions de Jumeaux&Co sur les remèdes aux  petits maux de  la grossesse gémellaire.

Anne -Claire Buffa  diplôme de Diététicienne à l’IUT de Lyon,  un an à l’Hôpital Cardio-Vasculaire & Pneumologie de Lyon, six ans en libéral dans son cabinet sur Grenoble puis Salon de Provence. Elle accompagne les patients dans une prise en charge diététique constructive.

Quelles maladies  peuvent être  évitées en surveillant son alimentation ?

La listériose

La listériose est une maladie rare mais grave en cours de grossesse, elle est due à une bactérie présente au niveau du sol, de la végétation et dans l’eau qui est capable de se développer à 4°C (donc au réfrigérateur) mais qui est sensible à la chaleur.

Cette maladie peut être prévenue en évitant la consommation de certains aliments :

  • les fromages au lait cru ainsi que les fromages à pâte molle à croûte fleurie type Camembert et Brie et les fromages à croûte lavée type Munster, Pont-l’évêque. Les fromages qui peuvent être consommés en toute sécurité sont les fromages fondus à tartiner ainsi que les fromages à pâte pressée cuite comme le Beaufort, l’Abondance, le Comté, l’Emmental, le Gruyère, le Parmesan . Les autres fromages présentent des risques limités et la croûte de tous les fromages doit être enlevée.
  • les produits d’origine animale consommés crus ou peu cuits : viandes, coquillages, poissons crus (sushi, surimi, tarama) et fumés (saumon, truite). Certains produits de charcuterie consommés en l’état, sans cuisson ou recuisson avant consommation : rillettes, pâtés, foie gras, produits en gelée…

La toxoplasmose

La toxoplasmose est due à un parasite largement répandu dans les muscles des animaux, on peut donc s’infecter en mangeant de la viande pas assez cuite mais également en mangeant des crudités souillées par de la terre et mal lavés.

Pour prévenir tout risque de contamination si vous n’êtes pas immunisée, vous devez :

  • Éviter les viandes crues comme le steak tartare et les carpaccios ou les viandes peu cuites ainsi que les viandes fumées ou marinées telles que le gibier sauf si elles sont bien cuites.
  • Bien laver les fruits et les légumes que vous consommez mais aussi les herbes aromatiques.
  • Vous laver souvent les mains, avec du savon et si possible en vous brossant les ongles, notamment après être allée aux toilettes, après les soins aux enfants, après avoir jardiné (avec des gants) ou touché des objets souillés par de la terre ou du sable et après avoir touché un animal.
  • Lavez vous également les mains après chaque manipulation d’aliments crus, nettoyez également bien le plan de travail et les ustensiles qui ont été en contact avec ces aliments.
  • Éviter de changer vous-même la litière du chat. Si vous devez le faire, portez des gants et lavez vous bien les mains ensuite.
  • Vérifier la bonne température de votre réfrigérateur. Tenez le propre, ne conservez pas les restes plus de 2-3 jours, séparez bien les aliments crus des aliments cuits et emballez bien les aliments fragiles (viande, poisson, plats préparés) et placez les dans la zone la plus froide du réfrigérateur.

Comment se prémunir de certains troubles digestifs ?

Les nausées et vomissements

Ils sont très variables en intensité et en fréquence d’une femme à l’autre, très désagréables mais souvent sans conséquence nutritionnelle. Les jeûnes prolongés, notamment le jeûne nocturne, en sont la cause principale. C’est pourquoi les nausées sont particulièrement fréquentes au réveil.

Essayez de commencer à vous alimenter avant de vous lever, alors que vous êtes encore au lit et sortez lentement du lit afin de les atténuer. Dans la journée, pour limiter les laps de temps trop long entre deux repas, une solution peut être de fractionner vos repas en mettant en place des collations mais dans ce cas en diminuant le volume de vos repas pour ne pas augmenter votre apport calorique total et risquer d’engendrer une prise de poids excessive. (Voir prise de poids grossesse gémellaire)

Les remontées acides

Pour les limiter vous pouvez fractionner vos repas, manger lentement et bien mâcher, éviter les aliments gras, acides et pimentés et éviter de vous coucher rapidement après le repas ou de se baisser pour ramasser un objet par terre ou pour faire ses lacets.

La constipation

Très fréquente chez les femmes enceintes, la constipation peut être améliorée par une alimentation comprenant des aliments riches en fibres tels que les fruits et les légumes ainsi que par une hydratation suffisante d’1.5 litre/j avec si besoin une eau riche en magnésium (Mg > 50 mg/l).

Le respect d’horaire régulier et d’un vrai temps pour aller à la selle est également important ainsi que l’équivalent de 30 minutes de marche par jour, sauf contre-indication comme cela peut l’être en cas de grossesses multiples.

Tous ces conseils ne doivent pas vous alarmer sur votre alimentation mais vous apporter quelques connaissances afin d’avoir l’alimentation la plus adéquate pour la croissance harmonieuse de vos enfants et pour votre bien-être pendant votre grossesse gémellaire et au-delà.

Peut-on faire quelque chose pour prévenir  les allergies ?

  • Même en cas d’antécédents familiaux, les régimes d’exclusion des allergènes alimentaires ne sont pas recommandés au cours de la grossesse, sauf cas particuliers.
  • Pendant la grossesse et pendant l’allaitement seule l’éviction de l’arachide, aliment non essentiel dans notre pays et qui est susceptible de donner des réactions sévères, est recommandée dans les familles dont les bébés sont à risque.
  • Le moyen le plus efficace pour prévenir l’allergie de vos enfants est de les allaiter au sein, sans lui donner d’autre aliment que votre lait car l’allaitement maternel apporterait un effet protecteur contre les réactions allergiques.
  • L’allaitement maternel est unanimement recommandé dans l’idéal jusqu’à 6 mois, en tout cas jusqu’à 4 mois révolus, pour prévenir l’allergie chez les nourrissons à risque.
  • Dans les familles à risque, en cas d’allaitement au biberon, il sera choisi une formule partiellement hydrolysée, préparations HA (hypoallergénique) pour nourrisson, la diversification alimentaire ne débutant pas avant 6 mois révolus. Les préparations à base de soja sont déconseillées pour les enfants à risque allergique car le soja peut lui-même être responsable d’allergie.

Lire également l’interview grossesse gémellaire et nutrition

D’autres informations sur les maux de la grossesse sur www.sosmauxdegrossesse.com

Pour plus de renseignements http://www.dieteticienne-salon.fr/

2 Comments
  1. intéressant, je pense de telle initiative aide à s’informer, j’ai été édifier, du courage!

  2. C’est vrai que la liste des aliments à éviter pour la grossesse est longue et pour certains j’ignorais à l’époque qu’il fallait les éviter c’est le cas du saumon fumé,merci d’en informer les futures mamans c’est important

Leave a Reply

Your email address will not be published.