«Néonat» Un mot qui fait peur

Comme pour tout il y a certains mots qui font peur et les expliquer permet de mieux les appréhender. Lorsque l’on est enceinte on peut se dire « mon enfant n’ira jamais faire un tour en Néonat alors je ne suis pas interesseée par l’explication » et encore ? Lorsque c’est une grossesse gémellaire mieux vaut s’y préparer. Alors voici quelques explications ….

Quels petits en néonatalogie ?

Les bébés nés avant 37 semaines révolues sont considérés comme prématurité. Vous trouverez ici toutes les statistiques concernant les jumeaux. Mais naitre avant la fin du 8 mois de grossesse ne signifie pas obligatoirement d’être placé dans ce service. En revanche s’il pèse moins de 2kg, s’il a du mal à s’alimenter, s’il a des difficultés à respirer ou qu’il a souffert d’un accouchement difficile il y a de grandes chances qu’il y fasse un tour.

L’accueil de jumeaux prématurés nécessite de programmer une organisation particulière. Par exemple l’équipe et les parents peuvent choisir de placer les deux bébés en néonat pour ne pas avoir à les séparer même si seul l’un d’entre eux nécessite un suivi spécifique.

Les touts petits

Dans le service de néonatalogie, il y a plusieurs salles comme de petits aquariums et dans chacune d’elles un petit, deux si ce sont des jumeaux, en couveuse ou en berceau.

Les visites

Dans le service de néonatalogie, seuls les mamans et papas ont droit d’entrer.  Ils doivent se laver les mains avec un savon spécial, passer une blouse en coton qui s’attache dans le dos.

Les horaires sont différent selon les établissement en général le personnel laisse l’accès libre aux parents surtout si la maman est hospitalisée à proximité.

Des visites de la famille proche peuvent être organisées l’après-midi par exemple mais derrière une vitre. Le personnel peut accepter de faire rentrer occasionnellement les frères et sœurs dans le calme.

Une couveuse c’est quoi ?

C’est un incubateur en plastique transparent, avec une base métallique, chauffé, dans lequel il y a une réserve d’eau pour maintenir un taux d’humidité constant, pour éviter que le petit se déshydrate.

Il y a deux petites portes de chaque côté pour que les infirmières ou parents puissent passer les mains et une grande porte sur chaque côté pour entrer et sortir les bébés. Il y a aussi d’autres petits trous pour laisser passer les câbles et les sondes.

La couveuse est le cocon dans lequel votre enfant va pouvoir se développer en attendant de pouvoir être autonome. Il en existe toutes sortes de modèles, plus ou moins sophistiquées selon ses besoins.

Le fond de la couveuse peut être soulevé, et vous verrez parfois des bébés accrochés sur un plan incliné. Il ne s’agit pas de les “embêter”, mais cette position peut les aider à régler certains problèmes gastriques.

Il y a aussi différents appareils

Les appareils de surveillance : des électrodes placées sur le ventre, pour surveiller le rythme cardiaque et la fréquence de respiration, un capteur sous le pied avec une lampe rouge pour connaître le taux d’oxygène dans le sang, pour voir si ma respiration est efficace.

Qu’est ce que mangent les bébés  et comment ?

Selon leur poids et leurs capacité les bébés peuvent être nourri avec une petite seringue ou un biberon de lait si j’arrive à téter ou par sonde ou perfusion.

Les bébés les plus faibles sont nourri par perfusion dans les bras, sur les mains, sur les jambes, et même sur le haut de la tête, cela peut impressionner les parents. Il faut se dire même si c’est difficile que ce n’est que provisoire et que le petit ange doit économiser au maximum ses forces.

Une fois que le bébé peut se nourrir de lait une sonde gastrique peut être placée. La sonde est passant par le nez va permettre au lait de couler directement dans l’estomac. Elle est reliée à une grosse seringue posée sur un petit appareil électrique qui appuie sur le piston à une vitesse qui est programmable. Il faut savoir que la sonde ne gène absolument pas les bébés, elle gène surtout les parents.

La “jaunisse”

Il arrive fréquemment que les bébés même ceux qui ne sont pas prématuré fasse une jaunisse (l’ictère du nourrisson). La première chose à savoir c’est que ce n’est pas grave.

On met le bébé tout nu et par dessus la couveuse un appareil qui fait de la lumière très blanche : ça s’appelle le photothérapie. Le bébé fera sans doute quelques séances et puis tout rentre dans l’ordre.

L’équipe médicale

Dans le service, il y a des infirmières, des puéricultrices, des aides-soignantes, des pédiatres qui se relayent et même un ou une psychologue pour discuter avec les parents.

Leur rôle est bien évidemment de s’occuper des petits mais ils font aussi un travail formidable auprès des parents. Parler, poser des questions, exprimer ses angoisses et partager ces joies aux moindres acquisitions…

Comment se passe la journée pour les bébés et les parents

Les parents sont encouragés à venir le plus souvent possible pour créer des contacts avec les nouveaux-nés. Les mamans peuvent choisir d’ allaiter même dans le service néonatalogie, même si c’est des jumeaux.

Comme pour tous les bébés la journée est rythmée par la toilette ou le bain, les repas, les pesées, les siestes…

le personnel est présent toute la journée et même si c’est difficile surtout pour la maman de laisser ses bébés la nuit cela peut lui permettre de se reposer, de préparer les ainés à l’arrivée des jumeaux à la maison, de reprendre des forces pour la suite …

Les unités kangourous c’est quoi ?

Certains hôpitaux proposent des chambres spécifiques proches géographiquement du service néonatologie où la maman peut partager sa chambre avec son bébés et pratiquer le peau à peau régulièrement. Cela implique que vos jumeaux aient une autonomie suffisante pour pouvoir quitter la couveuse.

Pour combien de temps ?

La durée de l’hospitalisation est extrêmement variable, elle peut être de quelques jours ou de quelques semaines. Tout dépend du terme de naissance, de l’évolution du poids des bébés, de leur respiration, de leur tolérance au lait. ..

La plupart du temps les jumeaux sont surveillés en couveuse puis en berceau jusqu’à atteindre une autonomie et un poids suffisant (au moins deux kilos) pour que l’équipe et les parents soient près à les voir partir pour leur nouvelle maison.

Comment on les habille ces merveilles ?

Il existe désormais des vêtements spécifiques pour bébés prématurés de grandes qualité, fun et très pratiques. A découvrir ici.

Retrouvez le témoignage d’une maman de jumeaux prématurés pour Jumeaux&co

De belles photos d’une photographe qui a suivi l’équipe Néonatalogie de l’hôpital Robert Debré.

Sophie Jumeauxandco

Maman de trois enfants dont des jumeaux, créatrice du blog jumeauxandco ainsi que de la boutique pardeuxcestmieux.

5 Comments
  1. les photos sont très belles, et ça rappelle des souvenirs, ces bébés si minuscules, si fragiles…
    ici on a toujours les petits biberons qui étaient plus grands qu’eux… ils servent maintenant à nourrir les poupées
    😉

  2. que d’émotion en voyant ces photos, tellement de souvenirs, on oublie vite qu’ils étaient si petits que ça!

  3. j’ai fais un de mes stages d’auxiliaire de puericulture en neonat
    pas tous les jours faciles, mais avec des petits bb, qui se battent ++

  4. mon fils ainé a été 5 jours en néo nat’ pour une infection , ca a été trés difficile mais je ne comparerais pas notre souffrance qui a été si minime a celle que doivent endurée les parents de grands prémas par exemple

  5. Mes fils sont nés 4 semianes avant terme mais ayant une malformation utérine ils ont un peu moins bien grandis que la moyenne . Ethan faisait 1.690kg et Timéo 2.290kg, ils ont donc fait un séjour de 3 semaines en néonat . Ce fut une experience douloureuse les premier jours , toute ces machines font peur mais on ma vite expliquée qu’ils étaient la uniquement a cause de leur poids et que sinon tout allait bien ! Les gens qui travail dans ces unités sont formidable, compréhensif et vraiment trés professionnel ! Ils m’ont beaucoup aider a déculpabilisé et a éssayer de profiter de mes enfants en faisant abstraction de l’endroit ou ils étaient !

Leave a Reply

Your email address will not be published.

On se retrouve ici
Ils nous font confianceIls nous font confiance
Ils parlent de nous Ils parlent de nous