Interview Elodie Gossuin – Lacherie

Miss France, miss Europe, finaliste de Miss Univers, conseillère régionale de Picardie, styliste, mannequin, Animatrice Télé et Radio et même pilote Automobile, Élodie est une jeune femme pleine de dynamique. Elle est aussi et surtout maman. Maman de jumeaux, deux fois !

Je suis très protectrice, animale, fusionnelle avec mes enfants. Une vraie lionne!

Élodie Gossuin apporte son soutien à de nombreuses associations caritatives, elle s’investit notamment depuis sa première grossesse pour défendre la cause des parents de jumeaux aux côtés de la fédération Jumeaux et Plus.

Elle a accepté une interview en toute intimité, plus d’une heure et demie d’échange durant lequel elle s’est confiée à Jumeaux&Co, simple, franche et pleine de générosité.

propos recueillis par Sophie Kernen Krieger

Jumeauxandco : Six ans après vos jumeaux Rose et Jules, quelle a été votre réaction lorsqu’on vous a appris votre deuxième grossesse gémellaire ?

Élodie Gossuin – Lacherie : L’annonce de cette seconde grossesse gémellaire, je l’ai accueillie totalement différemment de la première et j’ai d’ailleurs ressenti des émotions très contradictoires voire culpabilisantes.

Pour ma première grossesse, notre rêve absolu avec mon mari était d’avoir des jumeaux, comme l’espoir d’un miracle supplémentaire et nous nous projetions déjà en tant que parents de multiples.

Nous avons ensuite souhaité de tout notre cœur un troisième enfant mais jamais osé imaginer à nouveau une grossesse gémellaire. Cette configuration totalement hors norme, nous ne l’avions tout simplement pas envisagée.

D’autre part, ma vision entre les deux grossesses, entre mes 26 et mes 32 ans, avait évoluée, nous avions connu la douleur du deuil périnatal autour de nous. Par angoisse et sans doute par respect, je ne m’étais pas permis de rêver avoir à nouveau deux bébés en bonne santé.

Moi qui croyais ne pas avoir la chance un jour d’être mère je l’ai vu comme une chance inespérée de donner à nouveau la vie, doublement. J’avais peur qu’en ayant un troisième enfant il se sente seul, ils allaient finalement être deux et jamais l’un sans l’autre, le plus beau cadeau que je puisse leur faire.

Jumeauxandco : Comment avez-vous vécu cette deuxième grossesse ?

Élodie Gossuin – Lacherie : On sait toutes qu’une grossesse gémellaire est une grossesse à risques, mais lorsqu’on exerce une profession libérale, ce qui est mon cas, nous n’avons droit qu’à 44 jours de congés maternité (en comprenant avant et après la naissance), sans prendre en considération le fait que l’on attende des jumeaux !

Cela a renforcé mon angoisse. Je n’ai pensé qu’à la prématurité. Chaque jour était une petite victoire sur la vie. Je ne me suis pas arrêtée de travailler bien que j’en avais besoin … C’est très culpabilisant.

Jumeauxandco : Quelle maman êtes-vous ?

Élodie Gossuin – Lacherie : Je suis très protectrice, animale, fusionnelle avec mes enfants. Une vraie lionne!

J’ai la chance de ne pas me poser la question tous les jours de savoir si j’ai de quoi nourrir mes enfants pour élever quatre enfants, je dois travailler. Mes questionnements sont les mêmes que ceux des autres mamans (mode de garde, voiture…). Je souhaite élever mes enfants. Ce sont des moments de vie qui sont irremplaçables. Pour moi ce serait inimaginable qu’une autre personne fasse leur éducation, soit une maman par procuration… Toutefois, j’ai bien conscience qu’on est toutes obligées de faire des concessions.

Je suis médiatisée via mon métier et cela peut créer une certaine distance. Certaines personnes ont peut-être du mal à concevoir que je suis tout autant une maman au quotidien et qu’avec mon mari nous sommes des parents à temps plein (entre l’allaitement, les bains, les couches, les lessives …). L’image des parents accompagnés d’une ribambelle de nounous, ce n’est pas pour nous!

Je ne suis pas pour autant très patiente, plutôt hyperactive. Le papa est très serein, très zen. Nous sommes complémentaires.

Jumeauxandco : Quel est le secret quand on a 4 enfants, dont deux paires de jumeaux ?

Élodie Gossuin – Lacherie : Je pense que mon secret est d’avoir la chance de travailler pour m’épanouir sans pour autant laisser la main. Je cherche à trouver un juste équilibre. Je préfère rentrer chez moi faire une purée et des bisous que de participer à un événement mondain.

Cela dit, il n’y a pas de recette miracle. Certaines mamans n’ont pas le choix. Beaucoup souffrent quand elles bossent trop ou au contraire certaines étouffent un peu à la maison. Cela se révèle parfois douloureux ou culpabilisant. Même quand on est passionnée par son métier !

Jumeauxandco : Quand on est maman de jumeaux, on doit s’équiper différemment. Quel matériel conseilleriez-vous en priorité aux futurs parents de multiples?

Élodie Gossuin – Lacherie : La vraie découverte puériculture de cette deuxième grossesse est ma poussette Bugaboo Donkey. S’il y a bien un équipement à avoir, c’est celui-ci. A la maison, c’est l’endroit où mes enfants sont les mieux.

Je l’ai découverte avec Léonard et Joséphine, elle n’existait pas quand Rose et Jules sont nés. La poussette Bugaboo Donkey remplace les berceaux, le parc et même les chaises hautes ! Elle remplace la poussette naissance et la poussette canne. Je suis totalement fan !

J’en ai conclu que l’on commençait à prendre en considération les mamans de jumeaux, même au niveau des poussettes. Merci de nous faciliter enfin la vie!

Jumeauxandco : Vous semblez conquise, quels sont ses vrais avantages selon vous  ?

Élodie Gossuin – Lacherie : Extrêmement maniable, elle passe partout. C’est un tel gain de temps et d’énergie !

Chaque enfant a sa nacelle, son propre espace privilégié ! C’est canon que chacun puisse avoir son propre petit lit d’appoint, que l’on peut en plus transporter et poser partout.

Les hamacs sont si pratiques que je leur donne à manger dans leur poussette. En plus en cas d’accident de petite cuillère, ils se lavent parfaitement bien d’un coup d’éponge ou en machine. Testé et approuvé !

On peut même choisir de sortir avec un seul enfant et un sac de courses adapté. La poussette se rétracte et s’adapte à toutes les circonstances (2 enfants ou 1 enfant).

Même les plus grands poussent avec une telle fierté la poussette, en toute sécurité. Je suis toujours confiante lorsqu’ils s’approchent de la poussette.

Visuellement elle est au top. A l’école, tout le monde adore son design, les deux capotes, l’une bleu roi et l’autre rose fuchsia, ne passent pas inaperçues!

Jumeauxandco : Justement comment les deux plus grands ont-ils réagi à cette arrivée surprise ?

Élodie Gossuin – Lacherie : Ils nous réclamaient un frère et une sœur depuis longtemps, nous avions beau leur expliquer que la probabilité était extrêmement faible, pour eux c’était comme une évidence. Finalement c’est peut-être le destin, cette part de magie insaisissable.

Jumeauxandco : Est-ce que ce sont vos enfants qui vous ont transmis cette modestie et cet amour de la vie ?

Élodie Gossuin – Lacherie : Je crois que ce sont mes parents qui me l’ont transmis. Ils ont su me montrer qu’à leurs yeux et malgré cet univers de Miss et de magie, je n’ai pas changé et ne changerai jamais. Ils m’ont donné la plus belle leçon de vie et m’ont transmis des valeurs essentielles.

J’ai toujours eu une part d’égocentrisme, sinon je n’aurais pas pu faire ce métier, mais mon nombril s’est déplacé vers celui de mes enfants.

Je ne peux pas être plus fière que lorsqu’en rentrant du rallye des gazelles, mon fils hurle dans la maison : « ma maman, elle est pilote et elle a gagné une course de voiture pour nous ! ». L’essentiel, c’est ma tribu. Je fais en fonction d’eux comme toutes les mamans.

Jumeauxandco : Qu’aimeriez-vous dire aux parents de Jumeaux ?

Élodie Gossuin – Lacherie : Comme moi, vous savez qu’une grossesse gémellaire, le quotidien avec des jumeaux, l’arrivée et l’accueil de deux enfants en même temps dans une famille, ce n’est pas facile à gérer. On peut ressentir de la culpabilité de ne pas s’occuper en exclusivité de chacun d’eux.

Mais ils nous font découvrir l’un et l’autre un amour sans limite, sans condition, indestructible et incommensurable. Moi qui suis une aînée comblée, ma petite sœur et mon petit frère étant jumeaux, j’aurais rêvé comme eux et comme mes enfants, d’avoir un jumeau. Pour toujours se retrouver dans le regard de l’autre.

Quand on passe le cap des deux ou trois ans, cela devient plus simple. Plus ils grandissent, plus ils ont leur univers à eux, leur copain, leur autre, leur alter ego et plus ils s’épanouissent. Leur bonheur renforçant le nôtre qui a pu être légèrement ou lourdement bousculé avec leur arrivée cataclysmique !

Jumeauxandco : Un grand Merci Élodie pour ta gentillesse, ta spontanéité, d’être une si belle ambassadrice des mamans de jumeaux.

Retrouvez-la sur twitter : @Elodiegossuin

Sophie Jumeauxandco

Maman de trois enfants dont des jumeaux, créatrice du blog jumeauxandco ainsi que de la boutique pardeuxcestmieux.

7 Comments
  1. Super article ! J’ai beaucoup aimé lire cette interview. J’ai toujours rêvé d’avoir des jumeaux ^^ (ça ne m’arrivera peut-être jamais, il n’y en a pas dans nos familles) et elle, elle a eu la chance d’en avoir, deux fois 🙂

  2. Merci pour cette article plus qu’a attendre les 2- 3 ans alors pour souffler. Moi j’avoue que avec mes filles j’en peux plus le non mes dents qui ne sont toujours pas fini de pousser, toute les semaines chez le médecin pour ça ou ci. Être sollicite toute la journée, et la nuit surtout la nuit a quand des nuits complètes ? Enfin j’ai espoir bientôt 2 ans !!!! Je vais tenir !

  3. Oh super cet article!

    J’aime beaucoup cette femme! Elle a su rester elle-même, simple, avec son grain de folie !!
    Et très simple aussi avec ses enfants, sans une ribambelle de nounou et sa j’adore!!!

    J’aimerai beaucoup la rencontrer un jour, elle doit être très agréable !

  4. Merci pour ce témoignage, l’arrivée de mes juju prévu dans 3 mois j’ai hâte de les avoir dans mes bras car bcp galerer pour les avoir mais j’appréhende un peu aussi sur côté organisation mais la vous m’avez rassurer donc merci

  5. JAI APPRIS DEBUT DECEMBRE 2015 QUE J ATTENDAIS DES JUMEAUX MONOZYGOTES DEUX GARCONS,SUR LE COUP JAI CRU QUE LA DAME ME FAISAIT UNE BLAGUE PARCE QUE JE SUIS MAMAN DE FAMILLE NOMBREUSES ET ELLE ME DIT NON REGARDAIT UN BEBE EN BAS ET UN BEBE EN HAUT,PENDANT DEUX SEMAINES J ETAIS CHOQUER J ASSIMILLE LA NOUVELLE MAINTENANT MEME SI CELA SERA PLUS REALISTE QUAND ILS SERONT NEE,MAINTENANT LE STRESSE POUR MOI S EST QU ILS ARRIVENT EN BONNE SANTE SI POSSIBLE LE MOINS PREMATURE POSSIBLE.LE MEDECIN MA DIT QUE J ACCOUCHERAI 1 MOIS EN AVANCE. YA LE STRESSE DES RISQUES MAIS JE SUIS A 17 SEMAINES DE GROSSESSE DONC LE PLUS GROS RISQUE DE FAUSSE COUCHE ET PASSER MEME SI IL RESTE UN RISQUE ET APPARAMENT POUR L INSTANT JE NAI PAS LE SYNDROME TRANSFUSEUR TRANFUSER CAR JAI UN PLACENTA POUR DEUX BEBES MAIS LEURS CORDONS SONT BIEN ELOIGNER L UN DE .L AUTRE. QUESTION CROISSANCE ESTIMER PAR ECHOGRAPHIE ILS N ONT QUE 6 GRAMMES D ECART L UN DE L AUTRE SE QUI PAS MAL ILS ONT UNE CROISSANCE NORMALE POUR L INSTANT.
    COTE VENTRE J EN SUIS A 4 MOIS A PEINE ET ON A L IMPRESSION QUE J EN SUIS A 6 MOIS . JE PEUX OUBLIE LES VETEMENTS DE GROSSESSE DANS LES MAGASINS YA DE LA PLACE JUSTE POUR 1 BEBES PAS DEUX

  6. Maman de 4 enfants, je viens d’apprendre que je suis enceinte (7sa ) de jumeaux pour début septembre.
    J’oscille entre joie et peur car j’ai vécu une FC en octobre et que je suis sous traitement contre l’hypertension.
    Je souhaite de tout coeur passer le cap des 28 SA et des 34…
    J’angoisse totalement pas pour l’après mais pour la grossesse…

Leave a Reply

Your email address will not be published.

On se retrouve ici
Ils nous font confianceIls nous font confiance
Ils parlent de nous Ils parlent de nous