Survivre à l’arrivée de jumeaux et aux premières années ! Portrait de Marina.

Si vous lisez cet article c’est que vous attendez des jumeaux (et que vous appréhendez un peu ce moment) ou que vous êtes l’heureux parents de jumeaux, jumelles (et que vous trouvez çà plutôt compliqué) ou que vous êtes tout simplement curieux et avides de bonnes astuces. Et pour ceux qui trouve le terme “survivre” un peu fort sachez que vous êtes à classer dans la rubrique des chanceux – champions, que nous vous tirons notre révérence et que vous ferez sans doute avancer le débat en nous donnant vos propres petits trucs utiles.

Si nous avons rajouté premières années c’est que la chose n’est pas forcément plus simple les années qui suivent la première. Attention nous ne sommes pas en train de peindre un tableau noir de la situation au contraire nous sommes bien placés pour savoir que çà passe, que cela devient plus facile à mesure qu’ils grandissent, que ce n’est pas non plus entièrement un long fleuve tranquille et que ensemble nous pouvons nous soutenir.

Marina maman de Jumeaux nous donne également ses propres bons trucs.

Astuces proposées par Jumeauxandco et autres parents de jumeaux :

  • Se faire aider : Plus facile à dire qu’à faire parce qu’il faut oser, il faut que quelqu’un veille bien vous aider et que l’on a pas toujours la famille de disponible sous la main. Mais ce qui est sûr c’est que vous devriez prendre toute l’aide qu’il y a a prendre. Trouver des étudiantes sage-femme. Sage femme a domicile pour de bons conseils
  • Penser à son couple et si besoin lire notre article : parents de jumeaux comment préserver son couple.
  • Dormir, quand on peut évidemment, difficile de trouver le sommeil alors que l’on courre partout. Cette phrase peut énerver c’est sur parce qu’avec des jumeaux c’est très compliqué de dormir quand ils dorment, mais on peut faire en sorte de s’obliger à dormir au moins quand c’est possible.
  • Bien s’équiper : toutes les infos sur Jumeauxandco poussette double facile, écharpe de portage pour calmer les pleurs
  • Caler les bébés sur le même rythme ou non mais surtout ne pas se mettre la pression : biberon à température ambiante, le bain un jour sur deux, médecin généraliste si c’est plus facile que pédiatre, changer de pédiatre si la poussette double ne rentre pas dans l’ascenseur, ne pas vouloir présenter les bébés à toute la famille et les amis trop vite
  • Échanger avec les autres parents : associations, ici.

Les astuces de Marina Laurent, maman de jumeaux :

Marina maman de jumeaux nous a préparé un portrait et nous a confié ses propres astuces !

” Nous savons tous que l’arrivé d’un enfant dans une famille est un réel chamboulement , mais l’arriver de deux bébés a été pour moi un choc.

J’ai eu mes enfants à 27 ans. Ma première expérience en tant que maman fut celle des jumeaux. Nous avons eu la chance d’avoir un garçon et une fille. Hugo et lena ont maintenant 2 ans. J’étais un peu perturbée et j’ai mis du temps à trouver ma place de maman au sein de notre nouvelle famille.

Nos parents respectifs avec mon mari et moi même étaient bien trop présent dans notre vie à 4 et il été difficile de pouvoir se trouver une place en tant Que parents. Beaucoup de conseils de part et d’autres venaient surtout de la part de nos mères et nous n’avions jamais l impression de faire les choses assez bien.

Nous ressentions que nos parents s’immiscer trop dans notre nouvelle vie notre nouveau rôle et statut et comparait sans arrêt nos choix d’éducation à leur choix a eux. Mon mari n’a pas vraiment eu de grands parents et il avait du mal à poser les limites correcte avec ses parents quant à moi j’ai quasiment été élevé avec mes grands parents et je voulais absolument que les enfants connaissent également cela. Nous étions dans l’excès des deux côtés et incapable de pouvoir être objectif. Je pense que le rôle de grands parents été également tout nouveau pour eux et ils n’arrivaient pas à rester totalement à leur place et à la trouver.

Jusqu’à il y a environ 6 mois nous étions au bord du divorce avec mon mari et nous n arrêtions pas de nous quereller sur nos famille respectives jusqu à ce qu’on comprenne que nous n’avions pas de problème de couple et que c’était l’extérieur qui nuisait à notre couple.

C’est une période qui a ete très difficile à gérer et a mis mon couple en périls bien des fois.

Comment survivre à l’arrivée de jumeaux?

  • Être très organisé et anticiper les choses.
  • Suivre son instinct de parents’ et se faire confiance!!
  • Faire comme nous avons envie et arrêter d’écouter l entourage. aucunes personnes n’ayant vécus l’arrivée de jumeaux ne peut être capable d’imaginer le quotidien de parents de jumeaux.
  • Préserver des moments à deux pour pouvoir ce retrouver même si cela n est pas toujours évident.
  • Ne pas s’oublier en tant que couple et surtout privilégier Les moments en famille afin de se retrouver dans un cocon avec ses enfants et créer une relation particulière et apprendre à faire connaissance et connaître ses enfants. (j’ai eu la chance d’avoir un mari qui d’assumer la quasi totalité des nuits avec moi).
  • Essayer de caler les enfants en même temps aux heures des repas et dès couchages ce qui facilitera le quotidien et le repos pour les parents.
  • Partager les tâches du quotidien au maximum avec son mari pour gagner du temps quelles soient ménagères ou pour les soins des enfants il est important que chacun participe pour gagner du temps.
  • Épauler son mari ou sa femme dans n’importe quelles circonstances et rester toujours unis.
  • Quand ils le peuvent faire participer les enfants dans les tâches quotidiennes les miens adorent ranger le lave vaisselle ou ce laver eux même

J’aurais voulu qu’on me prévienne que mon quotidien de maman et de femme aller être mis à rude épreuve, qu’on me prépare plus à l’arrivée d une telle expérience pour une première grossesse.

Ps: astuce pour les bébés qui ont du mal à prendre les médicaments on peut leur donner via une tétine de biberon cela marcher très bien pour les miens.

Survivre au premières années ?

Voilà maintenant deux ans que nous sommes parents et nous commençons à sortir un œil de l’eau ?

Nous avons enfin trouvé notre vitesse de croisière avec mon mari, avons chacun nos habitudes et rituels avec nos enfants.

Les moments à 4 se font encore trop rare à mon goût mais depuis 6 mois il y a en plus qu’avant.

Quant au moment à deux nous y travaillons de plus en plus maintenant que les enfants sont plus grands il est plus facile de les laisser … mais pour de courte durée !

Il faut également se forcer à sortir, car quand on a des jumeaux les sorties sont une expédition et par moment les regards des autres peuvent être aussi dérangeants que les commentaires.

Et surtout profiter au maximum des moments de joies que les enfants procurent cela effacent les moments difficiles.

A lire aussi :
Sophie Jumeauxandco

Maman de trois enfants dont des jumeaux, créatrice du blog jumeauxandco ainsi que de la boutique pardeuxcestmieux.

2 Comments
  1. Maman d’une petite fille nous sommes les futurs parents de deux petits jumeaux. Nous sommes préparer à la tempête qui s’annonce dans notre vie. D autant plus avec la crise des deux ans qui ne devrait plus tarder chez notre grande. Cela dit je pense que même préparer ça va être rude et que la force d’un couple se fait ressentir dans ces moments là. J’ai confiance en mon mari et j’espère que l’on sortira grandit et heureux de cette épreuve qui nous attend.

    Merci pour se joli témoignage vrai qui peut inquiété mais qui finit bien 😊

    Stella

  2. Nous avions déjà un garçon de 4 ans quand les minis sont arrivés (garcon-fille) également. Nous connaissions donc déjà les petits travers des bébés, on serait déjà fait la main en quelque sorte. Mais… ça a été assez rude malgré tout car il a fallu concilier les bébés sans oublier le grand frère. La famille a été (est toujours) quasi absente, personne pour prendre le relai donc nous sortions nous aérer chacun de notre côté. Mon Mari assure a la maison et avec les enfants, ce qui m’a permis de ne pas péter les plombs. J’ai allaité 1 mois exclusivement mes jumeaux, j’avais l’impression de ne faire que ça, je suis donc passée au biberon pour notre plus grand bonheur puisque nos bébés ont fait leurs nuits dans les 15 jours qui ont suivi l’arrêt de l’allaitement (17h-7h!! Oui, Oui, non stop) . Certes ils faisaient de grooooosses nuits mais ne dormaient que très peu en journée…
    Pour les sorties, c’était l’expédition en effet, on se chargeait a bloc et on avait besoin de rien ou l’inverse, on sortait léger et c’est là qu’il nous manquait toujours qqch d’essentiel a ce moment là….
    Pour les repas, même heure, en même temps, une cuillère chacun son tour, la même cuillère hein!! Je préparais des quantités astronomiques de purée que je congelais par portion de 100, 200 ou 400g en fonction de leur âge et ils mangeaient “dans la meme gamelle”. Par souci pratique, je ne les ai laissé manger seuls que tard, quand j’étais à peu près sûre qu’ils n’en mettraient pas plus par terre que dans leur bouche. Faut pas se mentir, les repas a la cuillère sont un moment que japprehendais pas mal, entre celle qui mange tréèès lentement et celui qui renverse à coup sûr son nom de pâtes ou de purée…
    Pour les bains, c’était un jour sur 2, le même jour pour les 2. Papa qui lave, maman qui réceptionne sèche, crème et habille, ou inversement…
    Si on ne sortait pas, ils restaient en pyjama, pas la peine d’en rajouter dans la banette a linge, elle se remplit bien assez vite!!
    Je vous écris tout ça, mes petits ont aujourd’hui 2 ans et demi, la propreté est quasi acquise, ils rentrent a l’école en septembre….On voit le bout du tunnel.
    Pour celles qui attendent des jumeaux, c’est formidable, mais il ne faut pas être trop exigeant ni trop “précieux ” si on veut profiter un minimum des instants magiques de complicité et d’amour qu’ils nous offrent. Il faut lâcher du lest, nous n’avons pas fait du tout pareil avec nos minis que nous avons fait avec notre grand.
    Faites-vous confiance, soyez zen, c’est sportif les 2 ou 3 premières années, ensuite, je l’espere, ce ne sera que du bonheur!!

Leave a Reply

Your email address will not be published.

On se retrouve ici
Ils nous font confianceIls nous font confiance
Ils parlent de nous Ils parlent de nous