0-3 mois Allaiter les jumeaux

Le choix d’allaiter ou non est un choix extrêmement personnel.  Avant de faire votre choix prenez tout de même en compte tous les éléments (autres enfants de la fratrie dont vous allez devoir vous occuper, poids des bébés à la naissance, votre état de fatigue) car allaiter des jumeaux n’est pas forcément une chose facile. Pas facile mais pas impossible et les vertus de l’allaitement sont nombreuses. Il est très important de se déculpabiliser si vous ne souhaitez pas allaiter et de choisir ce qui est le mieux pour vous et vos bébés. La tendance actuelle est à l’allaitement et c’est très bien mais beaucoup de sage-femmes et pédiatres vous diront “mieux vaut un biberon donner avec amour, qu’un sein donné à contre cœur”.

Exclusif ou mixte. La crainte habituelle des futures mères : « Aurai-je assez de lait ? » est encore plus vive quand il s’agit de jumeaux. Pas de souci : plus les bébés téteront, plus vous aurez de lait. Si les bébés, trop faibles, ont du mal à prendre le sein ou si vous vous sentez trop fatiguée, vous pouvez préférer tirer votre lait pour être secondée par le papa pour quelques tétées. Astuce : mettre les deux bébés au sein le moins douloureux, et tirer votre lait de l’autre. Le sein doublement sollicité se remplira dans la demi-heure suivant la tétée de l’un pour nourrir l’autre. Si malgré tout vous n’y arrivez pas, vous pouvez choisir de passer dès le départ au mixte. Avec le risque, toutefois, de voir votre lactation se tarir rapidement.

Les incidents de parcours. Vous pouvez aussi avoir des problèmes de crevasses, mais pas plus que lors d’un allaitement simple. Néanmoins, rythme des tétées oblige, le temps de pose des crèmes réparatrices est parfois trop court pour qu’elles agissent bien. Voici néanmoins quelques préparations efficaces : Lansinoh, Homéoplasmine (Boiron), Oligoderm (Labcatal), Castor Equi (Boiron)… Si la douleur persiste, vous pouvez adopter les coquilles d’allaitement.

Simultané ou alterné. Là encore, c’est un choix personnel. Certaines mères préféreront n’allaiter qu’un bébé à la fois. A certains moments, il est plus facile d’allaiter séparément (si un bébé a du mal à prendre le sein, ou en public) ou plus satisfaisant (si on veut avoir une relation privilégiée avec l’un des bébés). Dans ce cas, pour chaque tétée, instaurez un ordre selon l’état de satiété de chacun. Observez bien chaque réaction. Si l’un préfère s’endormir au sein, laissez-le téter en dernier. A d’autres moments, l’allaitement simultané est bien commode (quand les bébés ont faim en même temps !). Prenez soin, dans ce cas, de bien les caler avec plusieurs coussins ou oreillers.

Un sein différent à chaque fois, ou à chacun son sein. Proposer alternativement un sein à chaque bébé peut être utile quand ils ont deux succions très différentes, pour éviter les engorgements. Mais le plus souvent, il peut être plus simple pour vous y retrouver d’adopter le schéma : « un sein par 12 ou 24 heures ».

Quelques exemple de positions

Vous trouverez sur le site Allaitement Jumeaux toutes les informations,  sur les seins, sur le lait maternel (quantitatif), la santé (constipation, coliques), la reprise du travail tout en allaitant, les prématurés au lait maternel, allaiter au sein en public, découvrir les vêtements d’allaitement… Avec tous les conseils de l’ADJ+ vous verrez qu’il est tout à fait possible d’allaiter des jumeaux sereinement. Alors n’attendez pas rendez-vous sur www.allaitement-jumeaux.com

Pics de croissance double :

Vers 14 jours, 6 semaines, 12 semaines, puis une fois par mois les bébés réclament plus souvent à boire pendant 48 heures à une semaine, puis retrouvent leur rythme habituel c’est ce que l’on appelle les pics de croissance. Il faut attendre que ces pics passent car vous dormirez moins bien et vos mamelons seront sans doute douloureux !  Courage. Il se peut aussi que vos jumeaux ne réalisent pas leurs pics de croissance en même temps ce qui complique encore un peu plus la chose mais heureusement cela ne dure pas !

Vous trouverez également nos trucs et astuces pour donner les biberons à vos bébés dès le départ ou après l’allaitement.

Retrouvez l’interview particulièrement intéressante de la spécialiste en lactation des jumeaux, Françoise Coudray répond aux questions de Jumeauxandco sur l’allaitement des jumeaux.

 

Sophie Jumeauxandco

Maman de trois enfants dont des jumeaux, créatrice du blog jumeauxandco ainsi que de la boutique pardeuxcestmieux.

14 Comments
  1. J’ai eu des jumeaux en décembre 2011. Avant d’être enceinte je savais que je voulais allaiter mon futur enfant, et en fait j’en attendais deux.. Tout le monde (famille notamment) a voulu me décourager, l’allaitement c’est fatiguant et en plus.. deux!!! Grâce au soutien du personnel de l’hôpital où j’ai accouché par césarienne, qui est pro-allaitement (à Lille) j’ai réussi !
    Ils ont eu leur tétée de bienvenue une heure après la naissance, j’ai utilisé le tire lait de prêt pour mettre la lactation en route les premières jours je n’avais que quelques gouttes, ça me faisait peur, j’avais mal ( montée de lait), les suites de césariennes ont été douloureuses.. mais ils ont été allaités exclusivement jusqu’à leur 5 mois (aucun complément).

    Juste je tenais à préciser que au bout d’un mois et demi je ne faisais que du tire lait ( et à l’occasion la mise au sein) car deux c’est fatiguant et parfois compliqué, et papa ne peut pas faire grand chose. Depuis des mois le tire lait est mon meilleur ami, donc si les bébés font mal et autres raisons, si on veut vraiment les nourrir avec notre lait le tire lait est un bon atout. Là je commence à ralentir car néanmoins il faut régulièrement tirer son lait (moins 5 ou 6h entre chaque séance donc ça demande de l’organisation et de la volonté) et la diversification va commencer.
    Sabrina

  2. Lansinoh c’est vraiment très efficace , jamais eu de crevasse avec . #FDM

  3. c’est sur que l’allaitement doit être voulue par la maman et non imposé, si elle ne le fait pas avec plaisir, ce n’est pas la peine de continuer surtout que ce n’est pas facile (il faut être motivée), un avantage en plus des qualités nutritives et protectrices du lait maternel, est qu’une maman de jumeaux peut allaiter ses bébés en même temps et je trouve çà génial

  4. Allaiter des jumeaux premas, c’est une évidence quand on passe par là. Mes filles sont nées prematurement comme beaucoup de jumeaux, à 7 mois et demi. A cet âge, elles n’avaient pas encore acquis la fonction de succion et je désirais allaiter mes enfants, quand bien même il y en aurait 2 d’un coup.
    A leur naissance (césarienne en urgence), elles ont eu une sonde gastrique pour les nourrir. Je n’ai pu obtenir de tire-lait que 10h après, mais mon colostrum a pu être donné à l’une de mes filles par la sonde.
    Pendant le mois qui a suivi, j’ai tiré mon lait pour stimuler la montée de lait et subvenir aux 8 doses qui leur étaient données à la sonde, en attendant le jour où elles pourraient téter.
    Les puéricultrices savent toutes parfaitement que les premas ont un système digestif immature et que le lait maternel est plus digeste, elles m’ont donc énormément soutenue et encouragée (pro allaitement à Toulouse Purpan)
    J’ai rapidement fait les premières mises au sein, sachant bien qu’il s’agissait plus pour mes filles de se familiariser avec le sein, étape par étape, apprendre à se positionner, apprendre à ouvrir la bouche, apprendre à positionner la langue, les lèvres, et enfin apprendre à téter, respirer, déglutir. Au bout d’un mois, les filles savaient téter la totalité de leur “dose” et nous sommes sereinement rentrées à la maison.
    Cela fait un mois que je poursuis l’allaitement (quasi) exclusif (petites baisses de lait en rentrant et grosses chaleurs nécessitant de les mettre plus souvent au sein), Roxane et Margot ont de bonnes joues et de vrais bourrelets de nourrisson, et c’est à chaque tétée un plaisir que je sais d’autant plus apprécier à sa juste valeur, que j’ai entamé mon allaitement au tire-lait.
    Allaiter des jumeaux prématurés est donc tout à fait possible, et même conseillé, la clé de la réussite, c’est la volonté et l’amour de vos petits bouts!

  5. Oui allaiter des jumeaux est possible! Les miens sont nés à 32 semaines et sont allaités depuis 19 mois. Ils n’ont jamais eu d’autre lait que le mien malgré une reprise du travail (à temps plein) à leurs 5 mois. Le premier mois je tirais mon lait toutes les 3 heures jour et nuit pendant leur hospitalisation. Ils ont vite su téter. Et depuis leur retour à la maison il y a 18 mois, c’est tétées à volonté quand nous sommes ensemble. Que du bonheur!

  6. Bonjour,

    Mes jumeaux ont 7 mois et demi. Ils sont nés à 36 semaines + 3 jours et sont restés 10 jours en neonat. J’ai eu de la chance car ils ont tt de suite bien tétés. Maé pesait 2,150 kg et son frère Jack 2,010kg.
    Je les ai allaités pendant 2 mois et demi (ils ont une grande soeur qui avait elle aussi été allaitée pendant 4 mois).
    Malgré tte ma bonne volonté, je n’ai pas su les allaiter plus longtemps car je n’avais plus assez de lait, très certainement à cause de la fatigue qui s’accumulait de plus en plus.
    Je culpabilisais car sur les forums on voit le plus souvent des extrémistes pro-allaitement (désolé mais c’est ce que je pense) qui disent de ne surtout pas donner de complément quand on a des baisses de lactation. J’ai bien essayé mais les bébés non rassasiés réclamaient ttes les demi heures et bien sûr cela n’a fait qu’accentuer ma fatigue et je n’avais pas plus de lait , ce qui m’a encore plus déçue. J’ai donc du me résoudre à passer au bib. Cela s’est d’ailleurs très bien passé.
    Je voulais apporter ce témoignage pour les mamans qui passent peut-être ce cap là, pour ne pas qu’elles soient déçue comme je l’ai été à cette période quand je n’avais plus assez de lait pour nourrir mes bébés et quand je ne lisais sur les forums que des témoignages disant “surtout ne pas donner de complément, plus les bébés tirent et plus vous aurez de lait!”. Je m’excuse mais ça n’a pas marché pour moi. Je pense que cela dépend également de la vie perso que l’on a, le fait de devoir dans certains cas s’occuper aussi du ou des aînés par exemple…on n’est pas forcément focalisé sur ses jumeaux comme on le voudrait et comme on le serait peut être pour une première naissance?
    Soit! Aujourd’hui mes choux ont 8 mois et sont en pleine forme. C’est avec le recul que je me rends compte que les premiers mois ont été rudes (quand on est dedans on n’y pense pas, il faut y aller et il faut être dans l’action). J’ai relu le carnet où je notais les heures des tétées de chacun et effectivement je suis heureuse d’avoir passé ces moments très intenses!! Je suis fière aussi de les avoir allaités, même QUE 2 mois et demi!! D’ailleurs quand j’en parle, le plus souvent les personnes sont étonnées et me félicitent de les avoir allaités exclusivement si “longtemps”.
    Je précise aussi que je n’ai jamais su tirer mon lait (je fais vraiment un blocage avec les tire-lait, même le super tire-lait de la maternité ça ne fonctionnait pas et donc malheureusement le papa ne pouvait pas prendre le relais quand j’étais fatiguée et donner un bibi de mon lait). Autre précision: je ne suis pas arrivée à donner le sein à mes bébés en même temps car trop difficile à mettre aux seins, mal au dos et aux bras, bébés pas très synchro et pour le rot ben pas évident car quand on bouge un peu l’autre bébé perd le sein…donc en ce qui me concerne ça allait bien mieux un après l’autre finalement….
    Tout autre chose: j’ai pris 11 kg pendant la grossesse et pas de vergetures. Par contre à 6 mois et demi finis les ballades, les promenades, les longs trajets en voiture. Vraiment dur de rester à la maison car je ne savais rien faire même plus passer l’aspirateur ou vider le lave-vaisselle…et je suis très maniaque.
    Pour l’aînée j’avais pris 12 kg et j’avais travaillé jusqu’à 3 jours avant l’accouchement car elle est née une semaine à l’avance. Bref 2 grossesses bien différentes!
    Voilà je vous souhaite plein de courage pour les débuts chauds chauds chauds!!! Quand je regarde mes bébés maintenant je suis encore étonnée de les avoir eus tous les 2 dans mon ventre!!
    Gros bisous à tous!

  7. Merci Chris pour ton commentaire, je suis tout à fait d’accord avec toi!
    Mes Jumeaux ont 1mois et demi et pareil je n’es plus trop de lait et j’utilise le tire lait pour que papa profite beaucoup aussi mais, le tire lait me détruit les seins mais surtout le mamelon et rien que de penser que je vais tirer mon lait mais fait mal!
    Mais heureusement ils prennent le biberon très très bien, ça me rassure un peu moi qui voulait les allaiter jusqu’à au moins 3mois je suis déçu mais, ils sont en bonne santé et prennent du poids c’est le principal!

  8. Bonjour
    Je lis partout qu il ne faut pas metre un juju au sein et l autre au bib
    Mais le papa est un papa poule et aimerait aussi pouvoir donner le bib
    ( tres frustran pour lui) que me conseiller vous pour reussir un bon allaitement ???
    Mon zom travail de nuit 15j par mois donc est tres present et je sais qu il m aidera beaucoup comme pour
    Les autres loulous
    Merci d avance

  9. Bonjour,
    mes jumeaux ont 3 mois et j’ai opté dès le départ pour un allaitement MIXTE.
    Je vois qu’on en parle très peu, mais c’est dommage, car pour moi, ça a très bien marché.
    Je précise que j’avais déjà 2 autres enfants de 3 ans et 5 ans et demi que j’avais allaité 3 et 4 mois. Je voulais donc essayer d’allaiter, mais sans en faire une priorité absolue (il faut aussi s’occuper des grands!).
    Donc, dès les premiers jours, je mettais un bébé au sein quand l’autre était au biberon (lait maternisé). Ca n’a pas posé de problème du tout, et ça fait 3 mois que ça dure! Je suis comme certaines, un peu “allergique” au tire-lait, donc je n’en ai jamais eu. Je vais maintenant arrêter le sein car c’est quand même plus fatigant, et j’ai un sein qui est régulièrement douloureux.
    Donc voilà, pour les personnes qui hésitent, ça peut être une solution.

  10. Bonsoir, mes bébés viennent de fêter leur 1 ère anniversaire et je suis fière de dire que je les allaite encore! Au début j ai commence par faire un allaitement mixte et je les allaité un après l autre puis ma fille ne supportais plus le lait de vache elle vomissait tout le temps du coup j ai fais un allaitement exclusif pour elle et pour mon fils j ai continue a faire du mixte pendant deux mois et je me suis dit “après tout je vais pas en pénaliser un “donc je suis passée a un allaitement exclusif pour les deux et je les allaite en même temps car plus a l aise .le plus dure ça a été les 3 premiers mois avec de l aide et du soutient on y arrive ! maintenant c’est si simple donc au maman qui veulent allaiter leur jumeaux je les encourage vivement

  11. Bonjour,
    J’ai des jumeaux de 3 mois et demi qui sont nés à 38 semaines. Après des débuts difficiles à la maternité (manque de soutien des équipes de nuit, culpabilisation car je voulais les allaiter alors qu’il fallait surtout qu’ils prennent du poids…), l’un a réussi à téter efficacement en quelques semaines, mais l’autre ne s’y est jamais vraiment mis correctement. J’ai continué le complément imposé par le pédiatre de la maternité jusqu’à leurs 2,9 kg. J’ai ensuite essayé l’allaitement exclusif pendant plus d’un mois, sans succès. J’étais encore plus épuisée, je n’avais plus assez de lait et même en les mettant tous les deux au sein en même temps, ma production de lait n’a jamais été suffisante donc ils ne prenaient pas assez de poids et ils avaient continuellement faim. J’ai fini par accepter de faire un allaitement partiel à majorité lait maternel avec un jumeau qui n’avait qu’un biberon par jour ou aucun les bons jours, et l’autre qui avait besoin d’un ou deux biberons par jour. Par contre, j’ai toujours préféré la mise au sein au tire-lait, ce qui fait que je passais la plupart du temps avec un bébé au sein (têtée de 30 min pour l’un et de 45 min pour l’autre). J’ai donc pris la décision de passer à l’allaitement mixte à leurs 3 mois pour reprendre une vie à peu près normale. Ca se passe relativement bien. Quand l’un prend le sein, l’autre a le biberon et vice-versa. Ils ont moins faim, ils prennent plus de poids et je suis beaucoup moins fatiguée. Je ne pense pas que toutes les femmes puissent produire suffisamment de lait pour en allaiter 2, mais je ne regrette pas d’avoir tenté l’allaitement exclusif. Pour le moment, je prévois de les allaiter en mixte (avec diversification dès 4 mois) jusqu’à leurs 5-6 mois… mais seulement si ça continue à se passer bien. Le principal reste que les bébés y trouvent leur compte. En espérant que mon expérience puisse en déculpabiliser certaines ! Bonne journée

  12. Bonjour à toutes et merci pour ces témoignages.
    C’est dur dur de trouver des témoignages qui effectivement ne sont pas exclusivement “pro-allaitement”mais qui décrivent simplement l’expérience de chacune(chacun!merci les papas aussi!).
    Dur dur encore plus de trouver des témoignages d’allaitements mixtes qui conduiraient nécessairement à la fin de l’allaitement…Et pourtant d’après vos témoignages,pas toujours.Su-per!
    Car Perso j’en suis à ce tournant et n’ose pas le prendre malgré l’épuisement (j’ai dépassé le stade de la fatigue ! Je rassure les mamans enceintes:ça se gère et pour ma part le moral reste au top ! ).
    Celles qui ont pratiqué le mixte seraient -elles ok pour que nous échangions sur la mise en place concrète de l’allaitement mixte?
    Merciiiiiiii.
    Géraldine, maman de 2 petits garçons de 2mois1/2.

  13. Le tire-lait n’est pas une très bonne solution, ça ne stimule pas le sein correctement, et donc ne favorise pas la sécrétion comme la bouche du bébé.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

On se retrouve ici
Ils nous font confianceIls nous font confiance
Ils parlent de nous Ils parlent de nous