Grossesse gémellaire quand çà se complique

Les complications sont les choses les plus difficiles à aborder concernant les grossesses gémellaires. Rares il est tout de même important de les aborder et d’en avoir connaissance.

La prématurité

Le risque de complication n°1 est la prématurité chez les jumeaux. Vous trouverez ici quelques chiffres et explications. Il convient donc de suivre les menaces d’accouchement prématuré avec beaucoup d’intérêt. Afin de prévenir d’une naissance prématurée la sage-femme  ou le gynécologue vous conseilleront peut-être le repos (alitée complètement ou pas, à la maison, hospitalisée et sa durée…).

Le retard de croissance intra-utérien (RCIU)

Le retard de croissance intra-utérin (RCIU) ou hypotrophie d’un jumeau est la deuxième complication des grossesses gémellaires après la prématurité, touchant 20 à 30 % des jumeaux (le plus souvent un seul, rarement les deux). En savoir plus …

Pré-éclampsie

Il s’agit d’un trouble caractérisé par de l’hyper-tension associée à la présence de protéines dans les urines, développé par environ 10 à 15% des femmes enceintes de jumeaux, soit deux fois plus que pour les femmes attendant un seul bébé. Les symptômes ont tendance également à se manifester plus tôt et une fois qu’ils apparaissent, les conséquences peuvent être importantes et affecter plusieurs de vos organes, causant des problèmes sévères voire mettant en danger votre vie.

Diabète gestationnel

Il semble être plus fréquent chez les femmes portant plus d’un bébé. Si vous en développez, votre médecin pratiquera une surveillance renforcée. Vous serez plus à même de contrôler votre taux de sucre dans le sang si vous surveillez votre alimentation et si vous continuez à faire de l’exercice. Si toutefois votre taux devient trop élevé, des injections d’insulines vous aideront à le ramener au bon niveau. S’il n’est pas traité, le diabète peut avoir des conséquences graves sur votre santé et celle de vos bébés

Décollement placentaire

Lorsque le placenta se détache de l’utérus avant l’accouchement. Ce problème est également plus fréquent chez les femmes enceintes de multiples, et peut se produire à n’importe quel moment au cours du second trimestre, conduisant dans certains cas à des retards de croissance, des accouchements prématurés, voire à des bébés mort-nés. Dans le cas des grossesses multiples, le décollement placentaire se produit souvent après la naissance du premier bébé par voie basse. Une fois que cela c’est produit, il est possible qu’une césarienne doive être pratiquée pour le ou les autres bébés.

Syndrome transfuseur / transfusé

Bien que rare, il peut entraîner des complications graves chez les vrais jumeaux qui en sont affectés. Il se caractérise par un passage du flux sanguin d’un jumeau à l’autre lorsqu’ils partagent le même placenta. Il se forme ce que l’on appelle des anastomoses entre les circulations sanguines des deux bébés, certaines superficielles, d’autres  plus profondes. S’il survient un déséquilibre  du débit sanguin entre les circulations des 2 jumeaux il peut y avoir un risque de STT.

Seule les grossesses momochoriale  sont concernées d’où l’intérêt de diagnostiquer au plus tôt la chronicité lors de l’échographie du 1er trimestre. Pour mieux comprendre les différents types de chronicité voici un shéma.

Le syndrome transfuseur/transfusé n’est plus une fatalité puisqu’il touche environ 15% des jumeaux monozygotes et peut-être traité en drainant le liquide amniotique dans la poche du bébé recevant l’excès de sang. Le Taux de survie après ce traitement est de 60%, 2 à 3 fois plus élevé que sans traitement.

Les signes qui peuvent alerter la maman sont beaucoup plus de liquide dans un sac que dans l’autre ou une maman qui sent son ventre gonfler en quelques jours. Vous trouverez à ce sujet un très bon article rédigé par la  Fédération Jumeaux et plus.

Sophie Jumeauxandco

Maman de trois enfants dont des jumeaux, créatrice du blog jumeauxandco ainsi que de la boutique pardeuxcestmieux.

2 Comments
  1. si je peut me permettre il y en a d autre meconue aussi que jai malheureusement subi.

    la colestase gravidique: qui tue les bébé in uteros car le foie de la maman infecte le sang et empoisone les bébé.

    une paralysie facial afrigorie (qui resemble a un avc )

    je risque de les refaire pour une autre grossesse meme simple! mais elle se sont declenche de par la grossesse gemelaire aparament.

    cordialeemnt une maman de jumeaux

  2. Parler sur les ruptures de poches et perte de liquide amniotique c’est important.
    je l’a eu avec 18 semaines et pas trouvé des informations concernant ce sujet qui m’inquiétait trop au début.
    Maintenant avec 23 semaines je suis plus tranquille même si le danger est-il encore trop fort.
    mais il faut remplir d’espoir les mamans qui passent pour ça, en les donnant des vrais exemples de réussites.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

On se retrouve ici
Ils nous font confianceIls nous font confiance
Ils parlent de nous Ils parlent de nous