Avec des jumeaux, qu’est ce qu’on se marre

Julie du Blog La Tribu de Juju

“Quand les gens apprennent que tu as/tu vas avoir des jumeaux, la question qu’on te pose le plus (enfin après le « Ce sont des vrais ? ») est : C’est pas trop dur ?

Souvent la question se transforme en affirmation. « Ça doit être dur ». 2 à gérer, franchement. Plus la grande. Comment on fait ?

Et bien on fait. Parce qu’au départ, ces choses là elles doivent manger et être lavée. En plus il faut les câliner un peu pour ne pas qu’un jour l’un choppe le couteau en céramique dans la cuisine pendant la nuit et s’occupe à me découper en morceaux. Le tout en trouvant du temps pour la grande (dans mon cas), le mari, le chien, et éventuellement pour moi. Le temps pour moi étant principalement du temps pour du ménage en fait.

Ça c’est la réponse que je donne aux gens un peu insistants qui réagissent et me regardent comme si j’avais commandé le même jouet en double pour Noël, par caprice. Parce que ces questions, je me suis posée les mêmes quand j’ai appris qu’ils étaient 2.

En vrai, avoir des jumeaux, j’ai trouvé ça trop facile. Parce que pendant toute ma grossesse, ma mère, ma grand-mère, mes copines, les inconnus dans la rue m’ont dit « Bon courage ». Quand j’ai annoncé la nouvelle, il y avait 2 temps :

« je suis enceinte ! » « FÉLICITATIONS !!! »

« Ce sont des jumeaux » « Oh merde…. »

On m’a prédit une première année horrible, pleine de couches, de renvois, de vomis et de nuits blanches. Mais en vrai, la première année est celle qui a été la plus facile pour moi. La plus douce et la moins fatiguante.

J’avais trouvé un truc pour que très vite, le biberon tienne tout seul, pour que je puisse consacrer ces quelques minutes à la grande. Je leur ai aussi appris à attendre, chacun son tour, même si j’arrivais quand même à faire beaucoup de choses avec les 2 en même temps.

Si on a du changer de voiture et de poussette, l’organisation familiale n’a pas du s’adapter. On prenait plus de temps à préparer tout le monde, oui. Alors on se levait plus tôt, ou on commençait plus tôt. Pareil aujourd’hui, on prend plus de temps parce qu’on a 2 personnes en plus et pas une seule. Le lot de toute famille qui s’agrandit finalement, non ?

J’étais à la maison, peut-être que du coup tout a été plus facile, du moins pour le côté « maman », parce que je sors de ce congé parental exténuée mentalement. J’ai la boule à la gorge quand je repense à ces moments où ils pleuraient tout les 2 en même temps et que je hurlais dans ma tête que je n’avais pas demandé à ce qu’ils soient 2. Que ce n’étais pas de ma faute.

Ce qui m’a manqué le plus, c’est de l’aide extérieure. Mes parents et beaux-parents ont fait beaucoup, mais à 500km minimum de chez nous, les urgences et ras-le-bol devaient et doivent encore se gérer seul.

Alors oui, depuis que j’ai mes jumeaux, la maison est moins propre. Je recommence tout juste à repasser certaines choses qui sortent du sèche-linge. Mais bordel, qu’est ce qu’on a pu se marrer sur le blog, encore plus en vrai:)”

Sophie Jumeauxandco

Maman de trois enfants dont des jumeaux, créatrice du blog jumeauxandco ainsi que de la boutique pardeuxcestmieux.

4 Comments
  1. Ouh bah voilà un blog pour moi!!!
    Rien que cet article: ça me rassure, ça m’aide à être encore plus sereine et positive! On va bien rigoler avec 3 chouquettes en moins de 18 mois, c’est certain! Merci d’être là!

  2. Pareil je me reconnais! 3 enfants,:une fille de 4 ans et des jumeaux (fille/garçon) de 8 mois.. Mais rassurez-moi: la 1ère année c’est la plus dure, non?:-)

  3. Merci Julie d’ecrire “…ces moments où ils pleuraient tout les 2 en même temps et que je hurlais dans ma tête que je n’avais pas demandé à ce qu’ils soient 2. Que ce n’étais pas de ma faute.”.
    Juste “merci”…

Leave a Reply

Your email address will not be published.

On se retrouve ici
Ils nous font confianceIls nous font confiance
Ils parlent de nous Ils parlent de nous