Derry – Londonderry, Irlande du Nord en famille

Nous avons eu la chance de découvrir Derry-Londonderry en Irlande du Nord. Ce fut une magnifique expérience et nous vous recommandons fortement d’intégrer cette ville dans un circuit de vacances.

Marquée par son histoire, les souvenirs sont encore très présents et rejaillissent régulièrement dans les étapes de découverte de la ville.  Ce que l’on ressent de suite c’est que cette ville ne veut rien oublier et au contraire apporter aux touristes tous les éléments nécessaires pour comprendre comment naissent des tensions et comment il est possible  de construire la paix. Ce qui m’a vraiment surpris c’est que Derry – Londonderry ne porte pas son passé comme un fardeau c’est une ville jeune et joyeuse qui dispose d’une belle architecture au bord de la rivière Floyde. Il s’en dégage une atmosphère très particulière, paisible et rassurante et l’accueil y est vraiment chaleureux.

 Derry – Londonderry, une ville très agréable

 Commençons par un petit tour de la ville pour vous aider à comprendre sa structure. Cette première approche est l’occasion de profiter d’une balade légère et agréable.

Entourée par une épaisse muraille qui encercle littéralement la ville Derry – Londonderry ne manque pas de charme. Ces remparts construits au 17e siècle constituent  le seul vestige fortifié de ce type totalement intact d’Irlande. Sur plus de 1 km les familles peuvent déambuler à pied. Toute la visite du centre peut ainsi se faire en empruntant cette belle chaussée pavée.

Il n’y a qu’à suivre le chemin pour découvrir le majestueux Guidhall (cette merveille néo-gothique de briques rouge construite en 1890 et qui abrite l’hôtel de ville), la fresque des Derry Girls (série Netflix), la cathédrale Saint-Colomba de Derry (première cathédrale protestante construite en Irlande), pour profiter de vues sur la ville et notamment sur le quartier du Bogside.




Autre quartier à ne pas manquer : le Draft Craft Village et ses quelques ruelles littéralement “craquantes” reconstruites au 18e et 19e. Dans ce petit  passage : des artisans, des cafés et restaurants.  So Cute !

L’histoire, L’émotion, la paix

En parcourant la ville, en profitant de ses panoramas, de son ambiance légère on pourrait croire à un passé paisible. Si l’on prend maintenant le temps de comprendre Derry-Londonderry au travers de son histoire les choses prennent un tout autre relief.

Le siège de Derry et le Musée du siège

Si les murailles  sont si importantes et si bien conservées c’est qu’elles n’ont jamais cédé. En 1688, Jacques II, roi catholique et son armée cherchent à prendre la ville mais les habitants aux  cris de « No surrender » l’en empêchent et vont résister au plus long siège de l’histoire britannique. Un quart vont périrent mais la détermination de la population de Derry l’aura emporté.

Alors qu’au Musée de la Tour vous pourrez découvrir l’histoire de la ville de la Préhistoire à nos jours au Musée du Siège vous apprendrez tous les détails de ce siège justement et notamment qu’il fut un temps on mangeait des rats et on achetait des têtes de chiens dans les rues de la ville.  Ces musées se révèlent particulièrement intéressants avec des enfants un peu grands mais les explications y sont exclusivement en anglais.

Le Bogside et le Musée Free Derry

Pour vous situer le contexte en seulement quelques lignes de ce qui se passa par la suite : Le Royaume-Uni prospère et protestant mène une campagne d’assimilation et un clivage se crée progressivement entre les catholiques riches et les protestants largement humiliés. En 1920 l’Irlande est séparée en deux, le sud devient une république indépendante alors que le Nord  reste rattaché au Royaume-Uni. Les  discriminations envers la population catholique pauvre sont réelles. Les tensions ne vont cesser de se développer et 40 ans plus tard les deux camps vont s’affronter. D’un côté les catholiques demandent en majorité le rattachement à la République d’Irlande et obtenir l’égalité de leurs droits civiques, de l’autre les protestants souhaitent rester attachés à la Grande Bretagne et conserver leurs privilèges.

Lorsque l’on pense à Derry on a immédiatement à l’esprit les conflits qui ont déchirés les habitants d’Irlande du Nord  et particulièrement de cette ville. Cela nous évoque en premier lieu le “Bloody Sunday” alors que la musique de U2 commence à raisonner dans notre tête.

Lorsque l’on pénètre les rues de ce quartier mythique du Bogside l’atmosphère change : premièrement car on perçoit un quartier toujours populaire aujourd’hui et que l’on comprend vite qu’il s’y est passé quelque chose de lourd. C’est ici que l’IRA avait ses quartiers, c’est ici aussi que le dimanche 30 janvier 1972 dans un espace peu plus grand qu’un terrain de foot, en moins d’une demi-heure des soldats parachutistes britanniques ont tué 13 manifestants défilant pour la défense de leurs droits et en ont blessé 15. Nombreux étaient mineurs, abattus en cherchant à fuir ou en agitant le drapeau blanc.

Si ce n’est pas le seul exemple de manifestation réprimée dans le sang, elle constitua un tournant dans le conflit et a fortement marqué les consciences. C’est désormais dans ce quartier et le long de la rue Rossville que des artistes locaux ont peint sur les murs une série de peintures en leur hommage nommée “The people Scallous”.

La visite du musée Free Derry construit en 2018 est un voyage chargé d’émotion. On y retrouve des objets collectionnés, des films et des témoignages poignants. Le guide qui nous a accueilli a perdu son frère au cours de cette tuerie autant vous dire que ce type de témoignage ne peut laisser indifférent.

Un mur et de l’autre côté, le quartier The Fountain

Près du centre ville, de l’autre côté du mur, on trouve le quartier protestant The Fountain. L’accès se fait par deux rues et par un tunnel fermé encore aujourd’hui la nuit ! Ici des drapeaux britanniques, des marquages aux couleurs de l’Union Jack sur les trottoirs.

Autre élément d’architecture incontournable :  le Pont de la paix.

Construit pour servir de trait d’union entre les deux communautés qui se sont affrontées si longtemps, il ne constitue pas qu’une métaphore. On peut dire qu’il est aussi réussi architecturalement que symboliquement. Parce qu’ici le trait d’union a toute son importance ! Il faut imaginer que c’est ce qui fait que le nom de la ville apparaisse parfois sous Londonderry, Derry ou Derry-Londonderry. Les nationalistes ne souhaitant pas l’évocation britannique de  « London » dans le nom de leur ville celui-ci leur ayant été imposé, le trait d’union permet le compromis même si vous entendrez essentiellement parler de Derry.

Des visites avec des enfants petits ?

Une ville particulièrement Kidsfriendly !

  • Des itinéraires piétonniers parfaits pour les familles : Vous pourrez déjà profiter de balades à pied, en vélo ou en trottinette sur les murailles, sur le pont de la liberté et le long de la rivière Floyde.
  • Les enfants s’amuseront aussi au Riverwatch aquarium ( ça tombe bien il est gratuit !)
  • Le Jungle Parc : Nous vous l’avons conseillé pendant la période d’Halloween justement mais il est aussi possible de se rendre au Jungle Parc à l’extérieur de la ville. Vous y trouverez des parcours dans les arbres, des attractions thématiques et ludiques.
  • A l’extérieur aussi l’Ulster American Folk Park est une sorte d’écomusée dans lequel on découvre des explications sur l’émigration des Irlandais vers les Amériques. Nombreux sont ceux à s’être lancés dans cette aventure incroyable !
  • Derry-Londonderry est aussi un emplacement parfait pour rayonner et découvrir les coins les plus remarquables d’Irlande du Nord sur la Causeway Coastal Route ou dans le Donegal. Suivez les pas des géants site classé au patrimoine de l’UNESCO. Ces colonnes de basalte issues d’éruptions il y a 60 millions d’années qui contribuent à ravir notre imaginaire.

Derry la Capitale d’Halloween  !

 Halloween est né en Irlande et c’est à Derry que la fête est la plus grandiose, familiale, agréable ! Halloween à Derry : Nous consacrons un article entier à Halloween car c’est à Derry qu’il faut venir si vous en avez l’occasion ! Ici vous profiterez d’une fête grandiose sur plusieurs jours dans une ambiance familiale et féérique.

Ne manquez pas sur Tourismeenfamille l’article sur Derry Halloween en famille.

Voici un aperçu des animations à ne pas louper  lors de cette fête d’ Halloween totalement incroyable :

–  Le marché d’Halloween sur la place Waterloo  : écouter de la musique traditionnelle en mangeant un des repas proposé par l’un des super foodtrucs.

– Les animations dans toute la ville : déambuler dès 18h dans les rues de la ville et rencontrer des créatures incroyables. Les enfants et les parents devront évidemment revêtir leur plus beau costume.
– Le défilé Halloween de Derry : observer la parade et le feu d’artifice au dessus de la rivière Floyde.

 – Le parc de loisirs outdoor “The Jungle Parc” : se rendre à l’extérieur de la ville pour ramasser et décorer des citrouilles, faire des tours de charrettes et jouer à se faire peur !

Et le Brexit dans tout çà ?

 Les habitants en parlent sans problème mais avec pudeur comme pour prouver que tout cela est désormais derrière eux. Évidemment le sujet du Brexit et surtout d’une nouvelle frontière à recréer pose problème mais les habitants semblent nous dire de les laisser gérer cela entre eux et de ne pas nous inquiéter d’un changement en tant que touriste.

Où loger à Derry avec des enfants ?

Si vous cherchez un hôtel pour séjourner en famille nous pouvons vous conseiller :Le Bishops Gate Hôtel et le Shipquay Hôtel dont nous vous parlons en détails sur Family-vip. Deux hôtels haut de gamme et adaptés aux familles.



Le City Hôtel : C’est l’hôtel dans lequel nous avons séjourné. Il présente l’avantage de donner directement sur la rivière et d’être situé entre le pont et la vieille ville. Le petit déjeuner buffet est complet et les chambres spacieuses la décoration est assez conventionnelle par contre.


L’Auberge de jeunesse One Woodleigh : qui conviendra bien aux petits budgets en recherche d’une adresse attractive et design

Où manger ?

Nous avons été agréablement surpris par la qualité de la restauration. Derry – Londonderry affiche sa volonté de proposer une offre culinaire attractive. Nous avons trois bonnes adresses à vous communiquer !
  • La Brasserie Waled City : il suffit d’emprunter le pont de la paix pour déguster bières brassées sur place artisanalement et spécialités délicieuses. Le look du restaurant et top, les plats sont à tomber, bref un vrai coup de cœur !
  • Soda & Starch au sein même de Craft village, un sans faute pour ce joli restaurant.
  • Browns restaurant : Nous  y avons bien mangé et nous vous conseillons fortement leur pain maison typique ! Le service est plus aléatoire d’une serveuse à l’autre.

Nous remercions l’Office du Tourisme de Derry  ainsi que le Tourisme Irlandais pour cette escapade incroyable.

Nous ne pouvons que vous conseiller de vous rendre sur le site du Tourisme Irlandais www.irlande-tourisme.fr

Sophie Jumeauxandco

Maman de trois enfants dont des jumeaux, créatrice du blog jumeauxandco ainsi que de la boutique pardeuxcestmieux.

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Notre recommandation Poussettes doubles :Notre recommandation Poussettes doubles :
Notre recommandation Accessoires JumeauxNotre recommandation Accessoires Jumeaux
Ils parlent de nous Ils parlent de nous