Caroline Maman de jumeaux a souhaité témoigner de l’arrivée de ces jumeaux, nés un peu tôt et répondre à nos questions.

Nous allons vous laisser vous présenter et présenter votre famille :

Je m’appelle Caroline maman d’un grand Florian de 12 ans et de mes petits grumeaux de 8 mois Théo et Nohan. Le papa des grumeaux s’appelle Jérôme et nous avons vécus une drôle d’aventure.

Jérôme et moi avions envie d’avoir un bébé et l’idéal aurait été d’avoir des jumeaux. Mais nous voulions mettre en route le bébé fin d’année 2010. Les choses ne se sont pas présentées comme on le voulait et ma grossesse a été plus rapide que prévu. Le 4 avril 2010 test positif, prise de sang également. Bien entendu nous étions aux anges.

Quand avez vous appris que c’était une grossesse gémellaire ? Quelle fut vos réactions ?

Ma première écho a été une grande surprise. En effet nous parlions pas mal de jumeaux, mais n’en ayant pas dans les familles, l’idée d’en avoir n’était qu’une simple utopie. La veille de l’écho on en parlait encore en nous disant que si vraiment j’attendais des jumeaux on achèterai un minibus et tout ça en riant.

Le lendemain, nous voilà chez mon gynécologue, que je ne connaissais pas encore, un médecin extraordinaire. Je ne dis pas ça pour le flatter mais vraiment parce que je le pense. Il m’examine et prend mon ventre en photo. Je pensais que papa grumeaux allait me tenir la main, mais au lieu de ça il était plongé sur l’écran et tout blanc. Là je me suis dit que le malaise n’était pas loin. De mon coté j’étais contente de voire un bébé.

Et là mon gynécologue me regarde et me dit :

«  Vous voyez ce que je vois ?

-oui, oui !! Y a un bébé !!!

-Non, non. Y en a deux »

Surprise, je lui ai demandé si on pouvait refaire le film à l’envers…. Papa était abasourdi. Ben oui son premier enfant allait être deux. Moi j’ai réalisé qu’en entrant dans la Clio… C’est là que je me suis dit qu’il fallait acheter un minibus pour de bon.

Comment s’est déroulé la grossesse ? L’ arrivée des bébés ?

La grossesse nous l’avons très bien pris. Car même si on a des jumeaux, on porte la vie en double et c’est encore plus merveilleux. Elle s’est super bien passée, j’étais juste très fatiguée, donc je dormais beaucoup ce qui a profité aux bébés, car plus la maman dort plus les bébés grossissent… Ils se développaient comme s’ils étaient seuls dans mon ventre.

L’arrivée des bébés n’était pas prévue. Je suis allée voir mon gynéco le 10 septembre et tout allait super bien. J’étais en forme, le col était bien fermé, vraiment tout allait bien. On attendait les jumeaux pour la fin de l’année.

Seulement le 20 Septembre les contractions ont commencé vers 4h du matin. J’ai téléphoné à mon gynécologue dans la matinée et j’ai eu rendez-vous l’après-midi.

Quand je suis arrivée, il m’a dit «  La salle d’accouchement c’est au bout à gauche. J’appelle le médecin de garde. »

Et là, l’aventure commence. A dire vrai on n’a pas vraiment le temps de se poser des questions dans ces cas-là. J’étais à 6 mois de grossesse et la seule chose que je voulais c’était de garder mes enfants encore un peu au chaud.

Tout s’est passé vite, enfin vite,  pas trop pour moi. Car j’ai dû attendre l’ambulance pédiatrique pour pouvoir accoucher (de 16h30 à 19h30) Trois longues heures ou j’ai pris sur moi. Je ne pensais qu’à mes enfants et cela m’a donné la force de tenir pour eux. Papa a été formidable, très attentionné. Il m’a donné beaucoup d’amour dans cette épreuve. On ne pense pas souvent à eux quand on parle d’accouchement mais ils sont des piliers dans ces moments-là.

  • Theo est né à 19h30 normalement. Il faisait 1kg290 et 37cm.
  • Nohan est né à 20h30 par césarienne en urgence, car il se présentait avec le cordon au milieu du visage. Il faisait 1kg320 et 39 cm.

Mon seul regret est de ne pas avoir vécu l’accouchement de Nohan. D’ailleurs nous ne savions pas que nous allions avoir des garçons, du coup Nohan est partit en réanimation sans prénom. C’est à 00h que j’ai trouvé comment il allait s’appeler.

J’ai accouché sur Avignon et mes loulous sont partis sur Marseille. Avant leur départ je n’ai pu les voire que quelques secondes, moi sur mon lit et eux dans la couveuse.

C’est le lendemain qu’on se rend compte que nos enfants ne sont pas là. Mais papa et moi étions très confiants et sereins. Ça ne sert à rien de se mettre martel en tête, car les bébés sont bien entourés. Et je ne voulais pas me laisser envahir par le stress car je me suis dit que même à distance les bébés pouvaient le ressentir. Du coup ça n’aide pas au bon développement.

Je suis partie sur Marseille dès le lendemain de l’accouchement. Mon incroyable gynécologue ayant réussi à obtenir une place à la maternité ou les enfants étaient en réanimation. Le matin il était venu me voir tout inquiet de savoir comment allait mon moral. Il me dit :

« Mais qu’est-ce que vous m’avez fait ?

-Ben deux garçons ! »

Et j’ai gardé le sourire, car je savais que j’allais retrouver mes grumeaux… Mon gynécologue extraordinaire, est venu me dire au revoir et a tenu à avoir des nouvelles des bébés tous les deux jours les deux premières semaines. J’ai été vraiment touchée, car je n’ai jamais eu un médecin autant impliqué auprès des patientes.

La néonat est une épreuve pour pas mal de parents. Ce qui est très compréhensif. Nous, nous l’avons pris avec du recul…. Nous ne nous posions pas de question, car cette partie de la vie des bébés il faut la vivre pleinement et au jour le jour. Le stress n’arrange rien. Il faut poser les bonnes questions, s’intéresser à tout , être à l’écoute du personnel et surtout profiter de chaque instants avec les bébés pour leur donner le maximum et les aider à se construire.

Mes loulous sont restés un mois sur Marseille. Et un mois sur Avignon.

Qu’est ce qui a été le plus dur ?

Le plus dur que j’ai vécu est la deuxième séparation. C’est quand je suis repartie de Marseille en les laissant en réa.

Le plus beau ?

Le plus beau et mon premier peau à peau avec deux les loulous. Le peau à peau consiste à mettre la peau des bébés contre la peau de la maman ou du papa. Ca les aide à se construire. Ils secrètent des endorphines et ça leur enlève toutes leurs angoisses. Mais la plus belle chose est le retour à la maison. Et ça, ça n’a pas de prix.

Quels conseils pour les parents de jumeaux, jumelles ou triplés qui se retrouveraient dans cette situation ?

Des conseils, mais j’en ai plein oui. Déjà maman, papa soyez patients, serrez-vous les coudes. Pour aider les bébés en neonat maman doit laisser son odeur sur un doudou. Ne pas hésiter à amener la musique que maman écoutait quand elle attendait les bébés. Ca les rassure. Il faut beaucoup parler aux bébés et ne pas avoir peur de les toucher. Ces petits gestes paraissent peu mais c’est énorme pour les prématurés. Tout ça les aide vraiment à se construire.

Et puis si vous avez un coup de blues, dites-vous que de toute Facon, si vous ne portez pas les enfants, ben c’est eux qui vous aident à les porter. Ils sont vraiment très fort mentalement, plus que nous d’ailleurs. N’hésitez pas non plus à leur donner votre lait. Ça c’est vraiment ce qu’il y a de meilleur pour eux.

N’oubliez pas de penser à vous, car même si les bébés sont en couveuse il ne faut pas se focaliser que sur ca. Ils n’ont pas la notion du temps et si vous n’allez pas les voire tous les jours ils ne s’en rendront pas compte. Je sais que c’est toujours facile à dire ou à écrire, le faire c’est autre chose. Mais je vous assure que ça fait aussi du bien, car rester trop en neonat ne sert à rien car les bébés n’avancent pas plus vite dans leur développement quotidien. Et surtout les parents fatiguent vite, ce qui engendre le stress et quelque fois des disputes pour des bouts de chiffons. JE suis passée par là. De la culpabilité il y en a, des moments de doutes très souvent, mais les équipes médicales sont là pour vous rassurez et vous pouvez les appeler jour et nuit.

La prématurité ça fait peur. On y pense beaucoup pendant et c’est tout à fait légitime en cas de grossesse multiple. Mais il faut vraiment prendre du recul quand ça arrive.

Et maintenant ?

Aujourd’hui nous sommes le 20 juin 2011. Mes grumeaux ont 9 mois. Ils sont en super forme. Ils pèsent environ 10Kg et je vous assure que nous vivons un vrai bonheur. J’aime les réveils pleins de sourires, leurs éclats de rire… Quand on sait ce que nous avons tous vécus c’est dans ces moments-là qu’on oublie…

A toutes les mamans, restez positives. Soyez fortes et belles pour vos petits anges.

Je laisse mon adresse mail. Je me ferai un plaisir de répondre à vos questions et j’essaierai de faire envoler vos craintes et vos doutes

Chocolyne1@hotmail.fr

Merci à jumeaux&co d’avoir recueilli mon témoignage. Caroline.

18 Comments
  1. Tres beau recit qui me rappelle les souvenirs de l’accouchement en avance il y a bientôt 2 ans et les 3,5 semaines de neonat.
    Je reagis sur le: rester trop en neonat ne sert a rien. Chacun a son avis sur le sujet mais moi je dirai plutot le contraire: dans la mesure du possible venir aupres de nos petits bouts le plus possible. Dès que j’étais remise de ma cesarienne je passais mes journees en neonat. Pour la mise en route de l’allaitement ca m’a permis de les mettre qu’au sein la journee, de faire les soins, de voir les pediatres quand ils viennent en visite etc.
    Pour l’allaitement en tout cas l equipe medicale m’a dit que plus je suis presente mieux c’est. Côté soins j’ai pris confiance au fil des jours.

  2. Magnifique, je me reconnait bcp ds ce témoignage à la différence c que dès le deb la grossesse c mal passé (STT…) ms suis allée plus loin ds la grossesse avec Ewen qui pesait 1kg540 et Noam 2kg050 à 34 SA. Autant de tps d’hospit pour nos bouts de chou. Ils auront 15 mois ds 1 sem et respirent la joie de vivre, ils marchent, essaient de courrir, explorent, font pleins de bêtises et ils par dessus tt ils st en vie.

  3. bonjour , une belle histoire avec deux beaux magnifique garcons … je suis egallement mama de jumeaux ( garcon ) et c est une belle experience . en tout cas se sont des copie conforme . je vous souhaite beaucoup de bonheur .

  4. Bonsoir,

    Bon récit… je vous félicite pour votre vécu et la vie que vous allez vivre ensuite…
    Je suis Maman d’une fille et d’un garçon, j’ai mal vecu mon accouchement suite à une pre-eclampsieet cesarienne en urgence mais maintenant tout va bien.. Ils ont 13 mois et sont en pleine forme.
    Je vous sous souhaite pleins de bonheurs et de joies avec vos trois enfants

  5. De lire cette histoire rappelle bcp de souvenirs, avec qq points communs !!
    Si seulement toutes les histoires pouvaient se terminer aussi bien que les nôtres…….
    Sonia, maman de 2 petites puces qui souffleront ( déjà ) leur 3ème bougie le 12/08!

  6. bonjour ,

    j’étais allées sur le site de maman de jumeaux pour demander un renseignement a toutes les mamans de jumeaux et je tombe sur ton temoignage qui a lui tout seul m’a repondu a toutes mes questions !!!

    moi j’ai des juju qui ont tout juste 2 ans , mon frere des jujus de tous juste 1 ans et on attendait une 3 eme paires de juju pour octobre chez mon cousin !! et le souci ils sont arrivés en urgence mardi 26 juillet ils pesent 1.300 chacun !!! et comme dans la famille ceux sont nos premiers bébés préma je voulais savoir comment allez evoluez leur croissance et là je viens de voir tes juju en photo et wahou qu ils sont beaux tes loulous et leconseil que j’ai pouvoir leur dire pour les aider c’est la patience…. merci pour ton temoignage …
    je me dit que le destin est comme meme bizarre car mes juju sont du 20 juillet 2009 ceux de mon frere du 6 juillet 2010 et ceux de mon cousin du 26 juillet 2011 c’est enorme 3 paire de jumeaux en 3 ans et tous le meme mois !!!

  7. lire ce récit me rappelle des souvenirs similaires sans la prematurité! en effet j’ai une de mes jumelles qui a été gravement malade a j+3 et donc emmené d’urgence en helico a 175km de moi, de sa soeur, de son papa! cela a duré 2 mois et demi dont 1 mois a faire des allers retours tous les 2 jours! effectivement la culpabilité est presente tout le temps meme encore maintenant alors que mes puces ont 10 mois! par contre je n’ai pu prendre ma fille dans mes bras pour la 1ere fois qu’a l’age de 15j et ca c’est abominable pour une maman

  8. Merci pour vos commentaires. Les loulous ont aujourd’hui 10 mois. Ils sont en super forme. Environ 11kg et tout plein de dents qui poussent. Mais quel bonheur!!!!

    Je souhaite a toutes également plein de bonheur

  9. alors moi je trouve très émouvant ton histoire.
    J’ai accouché en septembre 2010 de deux petites filles par césarienne (c’est comme ça ou j’habite des jujus césar) donc j’ai déjà été frustré. Elles sont nés à 34SA+6 et faisaient 1700g et 1900g pour 41cm et 44cm. Aujourd’hui elles vont avoir 11 mois et pèsent pas encore 9kg (mais presque). Elles ont une pèche d’enfer font du quatre pattes. Ma plus petite à la naissance se met debout et ne veut plus rester allonger sur le tapis. ça promet de dures journées prochainement mais mon Dieu qu’elle bonheur !!!!!

    Non tout ça pour dire qu’il faut être forte pour nos bb. S’ils sentent que l’on se bat, ils se battront deux fois plus

    En tout cas ton récit m’a bcp émue car m’a tellement rappelé de souvenir

  10. Bonjour à toutes !

    Beau témoignage même si je ne suis pas passée par là (neonat)j’ai eu la chance de porter mes garçons jusqu’a 38 semaine et demi et de mettre au monde deux garçons de 3KG ET 48cm ET 3KG600 pour 50cm…Andrea et Aidan qui vont avoir 6 mois le 15…des moments extraordinaires que d’avoir doublement porter et donner la vie..j’ai cru pourtant en jamais y arriver car la fin de la grossesse fut atroce a cause des douleurs et écrasement de la cage thoracique car bb gros pour des jumeaux…etc et le 2ème plus beau jour de notre vie fut programmé car trop faible pour accoucher mais un beau cadeau de la ST Valentin..ma princess de 18 mois fut Grande soeur !!
    A toutes les mamans qui attendent des jumeaux ou plus…le courage et la patience, le calme et si possible le sommeil..et un excellent gynécologue qui a pris soin de moi et m’a suivi avec bcp de patience, son coté humain et rassurant m”on aidé à les porter jusqu’au bout..
    Aujourd’hui voir mes garçons grandir se chercher se toucher rire aux éclats et la complicité de leur soeur…est le plus beau cadeau que l’on puisse avoir et recevoir après avoir donner de notre santé de notre coeur de les avoir porter pour aujurd”hui les admirer et en faire notre plus belles fierté !:) bises a toutes !

  11. bonjour
    Que de souvenir !!
    Perso le plus dur c’est de ne pas avoir vecu d’accouchement, j’ai fait un help syndrome donc cesarienne en urgence sous anesthesie generale. mes jumeaux sont nés à 33 sem. 1.430 et 1.780 kg. 4 semaines en neonat.
    Ils ont maintenant 3 ans et sont en pleine forme, plein de vie et des idees de betises la pleine tete.
    Bon courage pour celles (et ceux) qui debutent cette aventure de la gemellité et parfois la prématurité qui va avec .

  12. encore un très beau témoignage, la maman et le papa ont été très courageux pendant cette épreuve, les bébés ont été très forts et se portent bien maintenant quel dommage d’avoir séparé la maman de ses bébés quand ils étaient en néonat

  13. Bjrs ton histoire ma beaucoup toucher car j’ai accouche de jumeaux avec stt a 34 semaines mais par voie basse. Ils pesaient 1kg410 et 2kg100 .maintenant ils ont presque 2 mois et a part un manque de fer tout va bien merci mon dieu.mes bbs sont resté un mois en Neonat et je sais k c difficile mais il faut essayer de relativiser et se dire k c un mauvais moment a passer .courage a toute les mamans qui traversent cette épreuve en ce moment et que dieu vous aide et vous protège.

  14. Bonsoir les mamans.

    Alors voilà je n’ai pas suivi les commentaires, car je ne trouvait plus l’article 🙂
    Merci pour vos témoignages touchant aussi.
    Mes zouaves ont maintenant 4 ans et demi. Ils se portent à merveille. Nous avons un suivi néonat tous les trois mois depuis que nous sommes rentrés à la maison.
    Les jujus c’est du sport, mais tellement de bonheur.

  15. Bonsoir
    Votre histoire m’a tellement émue, cela m’a rappelé des souvenirs car je suis moi même maman de fausses jumelles qui ont maintenant 2 ans et demi, nées à terme par voie basse mais j’ai été alité à 5 mois car col ouvert à 6…. Aujourd’hui malgré la fatigue c’est mon bonheur et ma joie de vivre…Dieu merci
    Je vous souhaite tout le bonheur du monde et bonne continuation.

  16. Bjr à toutes, moi je viens de perdre mes jumelles nées le 26 DEC dernier, accouchement trop tôt à 28 SA suite à l’STT , très triste mais c’est la vie. Mes petites anges n’ont vécu qu’un jour en neonat, je n’ai même pas eu le temps de les tenir dans mes bras.

Leave a Reply

Your email address will not be published.