Témoignage de Claire

Maman déménage

Retrouvez le témoignage de Claire sur le thème est « Jumeaux, triplés comment trouver le bon équilibre ? »

“A l’échographie  j’ai appris que j’attendais des jumeaux monozygotes, donc sensés se ressembler comme deux gouttes d’eau. Nous voulions les différencier pour qu’ils ne soient pas fusionnels.

J’avais peur ne ne pas arriver à les reconnaître. Mais ils ne se ressemblaient pas à la naissance à cause de la différence de poids.

Ils ont grandi, aujourd’hui, ils ont 7 ans, quand ils sont côté à côte, je les trouve différents parfois je me demande si ce sont des jumeaux monozygotes (il y a 1% de jumeaux qui étaient dans la même poche qui sont dizygotes donc différents). Mais les gens trouvent qu’ils se ressemblent beaucoup. A vous de juger sur les photos.

J’avoue qu’il m’arrive de les confondre dans la précipitation. Cela m’embête de me tromper de prénom mais de dos c’est vraiment difficile de les différencier, il me faut quelques secondes pour comprendre pourquoi celui que j’appelle pas son prénom ne me répond pas.

J’avais décidé de ne pas les habiller pareil pour les différencier. Mais parfois je craque, je trouve cela mignon de les habiller exactement pareil. Je ne le fais pas tout le temps. Parfois ils me demandent d’être habillés “en même”.  Je ne pense pas qu’ils seront traumatisés pour cela.

2010-jumeaux-cabans-marins-gris-gants-rouges-et-bleus.jpg

Ils ont commencé à aller en crèche 2 jours par semaine vers 18 mois, ils avaient chacun un code couleur sinon les animatrices ne les reconnaissaient pas. Ils ont choisi eux même leur couleur préférée nous ne les avons pas aidés, E. a choisi spontanément le bleu et M. le rouge. Depuis, il ont gardé leur couleur préférée.

Nous voulions qu’ils aient chacun leur chambre pour les différencier. Mais nous n’avions pas assez de place alors ils partageaient la même chambre. Puis nous avons déménagé quand ils ont eu 2 ans. Ils ont eu chacun leur chambre mais ils avaient peur et se réveillaient souvent. Alors nous les avons remis dans la même chambre. Quand ils voudront chacun leur chambre nous les séparerons mais pour le moment cela se passe bien. Parfois c’était dur ils faisaient la foire le soir au moment de s’endormir mais au moins ils n’avaient plus peur la nuit.

La première année de maternelle, ils étaient ensemble. Puis ils ont été séparés. L’école nous a laissé le choix. Cela a été dur au début mais aujourd’hui, je pense que nous avons fait le bon choix. Ils sont en CP et cela se passe bien, au moins ils ne sont pas toujours comparés. Ils ont des amis communs et différents.

J’aimerais faire plus d’activités avec un seul jumeau à tour de rôle mais avec ma fille qui a 20 mois, ce n’est pas toujours évident de trouver du temps. Mais quand je suis seule avec un des jumeaux, je passe un agréable moment, plus calme qu’avec les 3. C’est alors que je me demande vraiment comment font les parents qui n’ont qu’un seul enfant pour être débordés.

Ils intègrent leur petite sœur dans leurs jeux même si ce n’est pas toujours évidement à cause des 5 ans d’écart. Les jumeaux sont dans une bulle, ils sont très complices. Moi aussi j’ai besoin de ma bulle, je vais sur internet, pour m’évader un instant car je suis souvent fatiguée, ce n’est pas facile tous les jours même s’ils sont gentils les jumeaux sont bruyants quand ils jouent.

Il n’est pas toujours facile de trouver un équilibre dans la fratrie, leur petite sœur crie beaucoup pour se défendre, elle a du caractère mais elle est aussi très câline et les jumeaux aussi. Ils s’aiment beaucoup tous les trois et sont attentifs les uns aux autres. Quand un des jumeaux (peu importe lequel) reçoit un bonbon, il en demande deux autres : “pour mon frère et pour ma sœur, (s’il vous plait)”

13 mois jumeaux bebe

Sophie Jumeauxandco

Maman de trois enfants dont des jumeaux, créatrice du blog jumeauxandco ainsi que de la boutique pardeuxcestmieux.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

On se retrouve ici
Ils nous font confianceIls nous font confiance
Ils parlent de nous Ils parlent de nous