Le trio des cacahuètes : Partage et différences

Une nouvelle thématique ce mois-ci pour notre collectif de blogueuses mamans de jumeaux ou + :« Jumeaux, triplés  comment trouver le bon équilibre ? »

” Dans notre cas, au sein du trio de Cacahuètes, il n’y a aucun « vrai » lien de gémellité. Je veux dire par là que chaque bébé avait sa poche propre, dans mon ventre.

Et du coup, niveau ressemblances nous n’avons aucun copié-collé ! Parfois même, des frères & sœurs d’âges différents se ressemblent plus que nos 3 enfants nés triplés !

Du coup, il était logique pour nous d’entretenir leurs différences. Les élever à 3, ensemble, avec d’énormes partages, mais tout en cultivant un maximum leurs goûts respectifs, leurs envies propres.


Le trio étant formé de 2 filles / 1 garçon, la question s’est surtout posée pour les miss. Les habiller pareil ?? ou pas ??

ça n’a finalement jamais trop été notre tasse de thé, même quand on nous a parfois offert 2 tenues identiques pour les filles (bébés), je ne leur faisais jamais porter le même jour. Puis très vite, je leur ai créé 2 penderies, avec chacune leurs fringues. Seul le bac de chaussettes et de culottes est commun !

Maintenant, à 5 ans, non seulement nos filles ne se ressemblent pas, de visage, ni de caractère, mais elles ont aussi des silhouettes très différentes. Donc, pas question de les habiller à l’identique. Par contre si l’une met une jupe, l’autre doit porter une robe ! Et parfois pour la coiffure, elles se chamaillent le matin, car elles adorent toutes les 2 les tresses, mais sont bien d’accord pour ne pas être coiffées pareil… du coup, les tresses, c’est 1 jour chacune !

Sinon, côté activité, cette année d’un point de vue pratique, les 3 Cacahuètes suivent le même cours d’initiation musicale. C’est sûr que c’est plus simple pour moi qu’ils fassent la même chose, mais j’ai bien conscience que ce n’est pas forcément « bon » pour eux. Et dès l’an prochain, certainement, ils feront 3 activités différentes, au risque de courir un peu plus. 2 des 3 souhaitent poursuivre la musique, mais choisiront 1 instrument différent (donc 1 cours différent), et la 3ème devrait démarrer un sport.

Donc, en résumé, nous prônons beaucoup la différence, et les aidons chaque jour à développer leur personnalité, en dehors de leur fratrie. Car si parfois être 3 est une force, cela peut aussi devenir un handicap. Nous l’avons vu avec l’école, où les enfants sont dans la même classe, car il n’y en a qu’une par niveau. Heureusement, ils sont séparés pour les ateliers pédagogiques, mais malgré tout ils passent encore beaucoup de temps les uns sur les autres, au lieu de se fondre dans un groupe de copains…”

Retrouvez Stéphie sur son blog Une vie de cacahuètes


Sophie Jumeauxandco

Maman de trois enfants dont des jumeaux, créatrice du blog jumeauxandco ainsi que de la boutique pardeuxcestmieux.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

On se retrouve ici
Ils nous font confianceIls nous font confiance
Ils parlent de nous Ils parlent de nous